•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis égalisent la série de la rivalité

La hockeyeuse canadienne fait trébucher son adversaire américaine avec son patin.

Mélodie Daoust (no 15)

Photo : The Canadian Press / Justin Tang

OTTAWA - Les Américaines ont pris leur élan lors d'avantages numériques et ont nivelé les chances dans la série de la rivalité avec une deuxième victoire de suite en sol canadien, 2-0, mardi soir, à Ottawa.

Après trois avantages numériques infructueux du Canada, les Américaines ont brisé la glace dès leur première chance avec une joueuse en plus.

Le tir de Megan Keller a dévié deux fois avant de se retrouver derrière Ann-Renée Desbiens. C’est Hillary Knight qui a marqué son troisième but d'affilée. Elle avait inscrit le but égalisateur et le but victorieux, dimanche, à Kingston.

Quelques minutes plus tard, les Américaines se sont retrouvées à 5 contre 3 et en ont profité. Amanda Kessel a complété un tic-tac-toe parfait. Elle a profité des passes rapides d’Alex Carpenter et de Juncy Dunne.

C'est un cliché, mais votre gardienne de but est votre meilleure arme pour tuer une pénalité et j'ai trouvé que Maddie était fantastique, a déclaré l'entraîneur-chef américain Joel Johnson. Pas seulement en désavantage numérique, mais dans l'ensemble.

Les efforts répétés des Canadiennes en fin de troisième période, dont deux minutes d'avantage numérique avec une sixième joueuse sur la glace, n'ont pas suffi.

Je pense que l'un des grands points à retenir est que ce sera une bataille jusqu'à la fin, a déclaré l'entraîneur-chef du Canada Troy Ryan.

Ça va être compétitif.

Je pense que nous venons d'apprendre que nous devons jouer à notre façon et faire les choses qui font notre succès et nous nous en sommes un peu éloignées en deuxième période, a déclaré l'attaquante canadienne Jamie Lee Rattray. Rattray a grandi à Kanata et jouait pour une rare fois près de chez elle.

Honnêtement, lorsque nous restons disciplinées et commençons à jouer de cette façon, il est très difficile de rivaliser avec nous.

Le décompte vers Pékin est amorcé

L’entraîneur canadien Troy Ryan a continué d’expérimenter avec des combinaisons différentes sur ses trios, question de poursuivre son évaluation et de voir où la chimie semble s’installer dans ses unités.

Ainsi, après avoir évolué aux côtés de Marie-Philip Poulin, la meilleure buteuse du Canada, Sarah Fillier, est retournée au centre des vétéranes Mélodie Daoust et Natalie Spooner.

C’est Victoria Bach qui a eu la chance de rejoindre Poulin et Brianne Jenner dans le premier trio.

Il reste cinq affrontements entre les deux équipes avant les Jeux olympiques. Les deux équipes vont se retrouver dans le Midwest américain en décembre, puis en Alberta pour deux dernières confrontations au début janvier.

À Pékin, le Canada fera partie d’un groupe avec les États-Unis, la Finlande, la Suisse et le pays dont on doit taire le nom, celui dont le drapeau et l’hymne national sont toujours suspendus des Jeux…

Toutes ces équipes sont déjà assurées de participer aux quarts de finale.

Dans le groupe B, on retrouve la Chine, le Japon, la République tchèque et le Danemark, qui participe aux Jeux pour la première fois.

Les trois premiers de chaque groupe accéderont aux quarts de finale.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !