•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Les Alouettes à la recherche de la magie de 2019

Couché au sol après un plaqué, il grimace en se tenant la jambe gauche.

Vernon Adams

Photo : The Canadian Press / Peter Power

Où est passée la magie de 2019 au sein des Alouettes?

L’équipe qui trouvait toujours un moyen de gagner lors de la dernière saison est devenue celle qui invente des manières de perdre cette année.

Pénalités, interceptions, ballons perdus, tout est arrivé au mauvais moment.

Outre les pénalités pour rudesse, il n’y a pas une statistique qui saute aux yeux et qui nous fait dire que les Moineaux se sont encore tirés dans les pattes.

Quand on observe les résultats, on voit que les Montréalais ont été créatifs et diversifiés dans leur façon de s’incliner.

À Calgary, ils avaient une courte avance de deux points à la mi-temps face à un quart recrue. Huit pénalités en deuxième demie, dont quatre pour rudesse, ont empêché l’escadron montréalais de concrétiser la victoire.

À Toronto, ce n’est pas en fin de match, mais plutôt à la fin de la première demie que tout s’est joué.

Les Moineaux menaient 10-7 avec trois à minutes à jouer. Les Argonauts ont traversé le terrain en huit jeux pour prendre l'avance.

Ça n’aurait pas été dramatique si les Alouettes avaient pu écouler les 45 petites secondes qui restaient. Mais Vernon Adams s’est fait intercepter avec 23 secondes au tableau. Deux jeux plus tard, Toronto a ajouté un touché et les Alouettes ont encore laissé filer deux points.

Finalement, après les pénalités à Calgary et l’interception à Toronto, ce sont deux ballons perdus au quatrième quart qui ont coûté deux points face au Rouge et Noir, la pire équipe de la ligue, dans le dernier match de la saison.

Si on regarde les statistiques finales de la LCF, on se demande comment les Alouettes ont fait pour se contenter du 3e rang dans l'Est avec une fiche de 7 victoires et 7 défaites. Les Montréalais ont l’air bien meilleurs que leurs résultats.

En attaque, ils ont fini 1ers pour les points marqués, le nombre de verges totales et les gains au sol.

En défense, ils ont terminé au 1er rang pour les sacs et les interceptions, mais sont 5es pour les points accordés.

Les matchs serrés font souvent la différence.

En 2019, les Alouettes ont gagné 9 des 14 matchs qui se sont décidés dans les trois dernières minutes. Cette saison, les Montréalais en ont remporté seulement deux sur huit dans les mêmes circonstances.

Conséquemment, plutôt que de se reposer avant la finale de l’Est, les Alouettes doivent aller gagner à Hamilton contre l’équipe qui était favorite pour atteindre la Coupe Grey avant le début de la saison.

Les optimistes vous diront que les Alouettes ont stoppé la série de 11 victoires à domicile des Tiger-Cats lors de leur dernière visite en octobre, et avec une remontée spectaculaire comme en 2019.

Les pessimistes vous diront que c’est mauvais signe et que le balancier oscille du côté des Ontariens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !