•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec met sur pied un comité pour la relance du hockey

Gros plan du premier ministre François Legault, qui regarde vers sa droite.

Le premier ministre du Québec, François Legault

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Le hockey québécois traverse une période trouble et le gouvernement du Québec a décidé d'aller voir ce qui se passe.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé jeudi la formation d’un comité pour la relance et le développement du hockey.

Ce comité de 15 personnes, formé notamment par d’anciens joueurs et anciennes joueuses de haut niveau, sera présidé par Marc Denis, ancien gardien de but de la LNH qui agit maintenant comme analyste à RDS.

Le travail d’équipe rassembleur et constructif commence maintenant. J’approche avec rigueur et ouverture le rôle de capitaine d’une équipe chevronnée qui saura avoir un impact positif pour nos jeunes, soucieux de pratiquer un sport qui leur procure du plaisir, a dit Denis.

Le groupe devra présenter un rapport et des recommandations à la ministre déléguée à l'Éducation et responsable des Sports et des Loisirs, Isabelle Charest, le 1er avril 2022. Plusieurs défis ont déjà été établis, notamment les coûts reliés à la pratique du sport et certaines vieilles mentalités à changer.

L'arrivée de Jocelyn Thibault à Hockey Québec sera un moteur de changement, selon Isabelle Charest. Je lui ai parlé, et ce qu'il me disait, c'était de la musique à mes oreilles. Comme quoi il faut remettre le plaisir dans la pratique du hockey.

Thibault souhaite voir une ambiance plus saine dans les arénas de la province.

François Legault croit qu'il est possible d'assainir le ton, dans les amphithéâtres, en misant sur une meilleure formation des entraîneurs. Dans le hockey, on doit se fier sur des parents bénévoles qui sont coachs. C'est dans la nature humaine de dire, mon gars, le chum de mon gars peut-être qu'il va faire l'équipe, lui fera pas l'équipe, ça fait de la chicane. La formation des coachs, il y a une piste importante de ce côté-là.

Le nouveau directeur général de Hockey Québec fera naturellement partie du panel d’experts en compagnie de Guillaume Latendresse, un autre ancien hockeyeur professionnel qui est déjà engagé dans le développement du hockey avec les Riverains du Collège Charles-LeMoyne.

Le premier ministre a parlé d’une période difficile que traverse le hockey québécois en soulignant la diminution du nombre de participants, le manque d’arbitres et d’entraîneurs et le coût élevé de la participation. Le premier ministre a aussi évoqué le retard du Québec dans le développement du hockey féminin. Il y a huit fois plus de filles qui jouent au hockey en Ontario

Le hockey féminin sera bien défendu dans le comité avec la nouvelle membre du Temple de la renommée Kim St-Pierre et Caroline Ouellet, quadruple médaillée d’or olympique, qui est maintenant entraîneuse associée à l’Université Concordia.

Danièle Sauvageau, qui a mené le Canada à une médaille d’or olympique et qui gère le Centre 21.02, un centre de haute performance établi à l’auditorium de Verdun, siégera également au comité.

Mme Sauvageau ne sera pas la seule membre provenant du milieu des entraîneurs, puisque Dany Dubé s’y joindra également.

L'analyste des matchs du CH à la radio a déjà coécrit un livre, C’est l’enfant qui compte : grandir par le sport, dans lequel il abordait notamment le rôle des parents dans le sport.

Les arbitres et officiels sont aussi représentés. Québec a fait appel à l’ancien arbitre de la LNH Stéphane Auger, de même qu’à l’ancien joueur Stéphane Quintal, qui a dirigé le comité de sécurité des joueurs de la LNH.

Dominic Ricard, qui a été entraîneur dans la LHJMQ et au niveau scolaire, a également été invité, tout comme l’adjoint au commissaire du circuit junior majeur, Martin Lavallée.

Le Canadien de Montréal sera aussi représenté par sa vice-présidente responsable de l’engagement communautaire, Geneviève Paquette.

M. Legault a également relevé que le nombre de Québécois est à la baisse dans la LNH, notamment avec le Tricolore, qui a disputé un match sans aucun joueur originaire du Québec dans sa formation, le printemps dernier, pour la première fois en plus de 100 ans.

Il considère que le CH a un rôle à jouer pour montrer l'exemple dans le circuit Bettman.

Il y a 32 équipes, à peu près 32 joueurs par équipe. Chez le Canadien, il y a plus de Québécois qu'ailleurs, a fait remarquer le premier ministre, qui affirme aussi avoir discuté il y a quelques mois de la représentation québécoise au sein du Tricolore avec Geoff Molson, le président de l'équipe. Ils ont posé de bons gestes cet été. C’est important. Et moi, je suis pas contre le retour des Nordiques.

Finalement, Albert Marier, qui a étudié les fondements de la pratique sportive dans un document publié en 2019, et le journaliste Marc Durand complètent le groupe.

Par ailleurs, en entrevue à RDS, le premier ministre a affirmé que son gouvernement était entré en contact avec la LNH pour manifester l'intérêt de la province au retour d'une équipe à Québec. M. Legault a dit que son gouvernement a d'autres rencontres prévues avec la ligue dans les prochains mois.

Rappelons que la ville de Glendale en Arizona a mis fin au bail des Coyotes, qui se retrouvent sans amphithéâtre à la fin de la saison.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !