•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le scandale des Blackhawks de Chicago en 12 dates

Le logo des Blackhawks de Chicago peint à l'arrière d'un camion

Le reportage d'Olivier Paradis-Lemieux

Photo : Getty Images / Tim Boyle

Radio-Canada

Il aura fallu plus de 10 ans pour que Kyle Beach, présumée victime d’agressions sexuelles, porte plainte officiellement contre l’ancien entraîneur adjoint des Blackhawks de Chicago Brad Aldrich. Voici les dates importantes pour bien comprendre cette histoire qui secoue la Ligue nationale de hockey (LNH).


Printemps 2010

Brad Aldrich, alors spécialiste vidéo pour les Blackhawks, aurait agressé un joueur au printemps 2010 alors que l’équipe était en séries éliminatoires. Lorsque le joueur aurait avisé l’état-major de l’équipe, ses membres auraient décidé d’attendre que la finale de la Coupe Stanley soit chose du passé avant de s’occuper de ce dossier.


Été 2010

Brad Aldrich perd son emploi à Chicago, mais aucune plainte n’est déposée à la police. Selon le site Athlétique, les Blackhawks ont même rédigé une lettre de recommandation à leur ancien spécialiste vidéo, qui a donc pu se trouver un nouvel emploi à l’Université Miami d’Ohio.


Février 2014

Brad Aldrich est condamné à neuf mois de prison pour avoir agressé sexuellement un hockeyeur de 17 ans alors qu’il était bénévole dans une école secondaire du Michigan.


Vendredi 7 mai 2021

Une première poursuite contre les Blackhawks est déposée par un joueur de l'édition 2010. On reproche à l’équipe d’avoir été négligente lorsque les allégations d’abus concernant son spécialiste vidéo de l’époque lui ont été rapportées.


Mercredi 26 mai 2021

Une deuxième poursuite est intentée contre les Blackhawks pour une allégation d'agression sexuelle impliquant Brad Aldrich.

Dans cette nouvelle plainte, un ancien joueur de l'école secondaire de Houghton, au Michigan, reproche à l'organisation de Chicago d'avoir fourni une lettre de recommandation à Aldrich dans sa recherche d'emploi. Il estime que les Blackhawks ont ainsi permis à Aldrich de faire d'autres victimes.


Samedi 26 juin 2021

Des médias (Athlétique et TSN) font mention pour la première fois de l’existence de ces deux poursuites visant les Blackhawks. Le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, affirme qu’il n’était pas au courant de ces allégations.


Lundi 28 juin 2021

Les Blackhawks annoncent qu’il y aura une enquête indépendante pour faire la lumière sur les allégations d’abus sexuels et sur la façon dont l’équipe a géré le dossier en 2010.


Vendredi 9 juillet 2021

Une station de radio américaine, WBEZ, dévoile que Brad Aldrich aurait commis deux agressions sexuelles alors qu’il était employé par l’Université Miami d’Ohio. Le total serait alors de sept victimes présumées.


Mardi 26 octobre 2021

Les Blackhawks rendent publics les résultats de l’enquête indépendante sur la gestion que l’état-major de l’équipe a réservée aux allégations d’agression sexuelle en 2010.

L'enquête, qui s'appuie sur le témoignage de 139 témoins, révèle que le directeur général Stan Bowman et le groupe qui dirigeait les opérations hockey en 2010 n'ont pas répondu promptement après avoir été informés des allégations du premier joueur visant Aldrich.

Stan Bowman remet sa démission le même jour à titre de DG, mais aussi comme directeur général de l'équipe nationale américaine de hockey.


Mercredi 27 octobre 2021

Un joueur de hockey droitier, vêtu de l'uniforme blanc et noir des Blackhawks de Chicago, s'apprête à patiner pendant un match préparatoire de la LNH.

Kyle Beach n'a jamais joué un match officiel de la LNH, mais il a joué pour leur club affilié dans la Ligue américaine de 2008 à 2014.

Photo : Getty Images / Gregory Shamus

Kyle Beach révèle lors d’une entrevue avec le réseau TSN qu’il est l'une des victimes de Brad Aldrich. En 2010, il portait les couleurs du club-école des Blackhawks et il avait été rappelé pour être un joueur en surplus lors des séries éliminatoires.

Il n'était identifié que sous le pseudonyme de John Doe 1 dans les documents officiels déposés en 2010.


Jeudi 28 octobre 2021

Joel Quenneville, entraîneur-chef des Blackhawks de 2008 à 2019, rencontre le commissaire Gary Bettman.

Quenneville remet par la suite sa démission à titre d’entraîneur-chef des Panthers de la Floride, équipe qu’il dirigeait depuis 2019.


Vendredi 29 octobre 2021

Le directeur général des Jets de Winnipeg, Kevin Cheveldayoff, rencontre lui aussi Gary Bettman puisqu’il faisait partie de l’organisation des Blackhawks en 2010 en tant qu'adjoint de Stan Bowman. La ligue décide toutefois de ne pas le sanctionner, affirmant qu’il n’est pas responsable des mauvaises décisions qui ont été prises à l’époque puisqu’il n'était pas un des plus hauts gradés de l’organisation.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.