•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxence Parrot est virtuellement qualifié pour les Jeux olympiques

L'athlète souffle après un saut

Maxence Parrot

Photo : You Tube / X Games

La Presse canadienne

Le Québécois Maxence Parrot a fait un pas de plus vers les Jeux olympiques de Pékin, qui seront disputés en février prochain.

Ses performances la saison dernière, au cours de laquelle il a terminé en tête de la liste des points du surf des neiges mondial pour le grand saut (big air), lui ont valu une place provisoire à la fois en grand saut et en descente acrobatique (communément appelée slopestyle) à Pékin. Sa nomination sera rendue officielle lorsqu'il aura rempli un critère de performance minimale au cours de la saison à venir.

Il suffit à Parrot de figurer parmi les 30 planchistes de slopestyle-grand saut les mieux classés sur la liste d'attribution des quotas olympiques de la Fédération internationale de ski (FIS) lors de la fermeture de la fenêtre de qualification olympique, le 17 janvier 2022, pour garantir sa place.

À ce moment-là, le Canada apprendra combien de places de quota il a dans toutes les épreuves de surf des neiges. Peu de temps après, l'équipe canadienne sera officiellement nommée.

Il s'agirait alors de la troisième participation olympique de suite pour Parrot, qui a mis la main sur la médaille d'argent en descente acrobatique à Pyeongchang en 2018.

Au cours de sa carrière, Parrot a aussi remporté 13 médailles aux X Games: 8  d'or et 5 d'argent.

La première Coupe du monde de grand saut aura lieu en fin de semaine, en Suisse.

En plus des Coupes du monde, Parrot participera au Dew Tour de Copper Mountain, au Colorado, à la mi-décembre, et aux X Games d'hiver, à Aspen, à la fin du mois de janvier.

Les Jeux olympiques de Pékin seront disputés du 4 au 20 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !