•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

William Émard termine 8e à la table de saut aux mondiaux de gymnastique

William Émard effectue une vrille dans les airs.

William Émard

Photo : Getty Images / Toru Hanai

Radio-Canada

Le Québécois William Émard a terminé au 8e rang à la table de saut, dimanche, aux Championnats du monde de gymnastique de Kitakyushu, au Japon.

Émard, de Laval, a terminé son programme avec une récolte de 13,199 points.

Le Lavallois n’a malheureusement pas réussi à finaliser ses atterrissages. Lors de ses deux sauts, il est tombé à la renverse, malgré une exécution impeccable dans les airs. L’athlète de 21 ans a dû se contenter du dernier rang de cette finale. Il avait aussi terminé huitième lors des qualifications.

La veille, William Émard a terminé septième aux anneaux alors que vendredi, il a pris le 8e rang du concours complet.

C'est le Philippin Carlos Yulo qui a triomphé en vertu d'un pointage de 14,916, suivi du Japonais Hidenobu Yonekura à 14,866 et de l'Israélien Andrey Medvedev à 14,649.

Le Philippin et le Japonais ont été les deux premiers à s'élancer lors de cette finale et ils sont restés en tête du classement tout au long de l'épreuve.

Yulo, qui a commis une erreur coûteuse lors de l'exercice au sol samedi l'empêchant de défendre son titre avec succès, a pu mettre un baume sur ses contre-performances avec cette médaille d'or à la table de saut. Il s'est aussi illustré en remportant l'argent aux barres parallèles.

Cette dernière épreuve a été remportée par le Chinois Hu Xuwei avec 15,466 points, devant Yulo (15,300) et un autre gymnaste chinois, Shi Cong, à 15,066.

Hu a ensuite décroché sa deuxième médaille d'or de la journée après avoir vaincu le champion olympique Daiki Hashimoto à la barre fixe.

Le Chinois a obtenu 15,166 points pour sa routine, devançant le Japonais par seulement 0,100. L'Américain Brody Malone a complété le podium, à 14,966.

Les Japonaises en or

Chez les dames, le Japon a balayé les honneurs de l'exercice au sol et à la poutre devant leur public.

Mai Murakami, qui disputait ses derniers Mondiaux avant de prendre sa retraite, a triomphé au sol avec 14,066 points. La championne du monde au concours complet, Angelina Melnikova, a terminé 2e , devant l'Américaine Leanne Wong.

Une autre gymnaste japonaise, Urara Ashikawa, s'est illustrée à la poutre. Elle a obtenu un pointage de 14,100 points pour devancer en finale l'Allemande Pauline Schaefer-Betz et Murakami.

La Chine a dominé le tableau des médailles avec cinq médailles d'or, une d'argent et deux de bronze. Le pays hôte, le Japon, a fini deuxième avec deux d'or, cinq d'argent et une de bronze, tandis que l'Italie a causé toute une surprise et s'est adjugé le troisième rang avec une récolte de 1-2-1.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !