•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courte piste : Pascal Dion décroche le bronze au 1000 m à Pékin

Des patineurs saluent la foule avec leur médaille au cou.

Première médaille individuelle en Coupe du monde depuis la saison 2016-17 pour Pascal Dion

Photo : Getty Images / WANG ZHAO

Radio-Canada

Le Québécois Pascal Dion s'est adjugé la médaille de bronze sur 1000 m à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Pékin, en Chine, dimanche.

Dion, qui est âgé de 27 ans, a franchi la distance en une minute et 26,621 secondes, soit un millième de seconde de moins que le Japonais Kazuki Yoshinaga, 4e.

Il a cependant été devancé dans l'ordre par le Sud-Coréen Hwang Dae-heon et le Russe Semen Elistratov.

La glace allait vraiment bien. Mes stratégies, c'était de me retrouver à l'avant et de ne pas avoir peur d'avoir mal aux jambes donc je faisais beaucoup de dépassements en début de course pour être sûr de bien être positionné vers les trois derniers tours de la course, a déclaré Pascal Dion après sa course.

Je n'ai pas fait beaucoup d'erreurs donc je pense que c'est ça qui a fait que j'ai pu me rendre en finale et gagner une médaille.

Il s'agissait de la première médaille du Montréalais dans une épreuve individuelle en Coupe du monde depuis la saison 2016-2017, et de sa deuxième en carrière. La précédente, en argent, avait été acquise sur 1000 m à la Coupe du monde de Gangneung, en Corée du Sud, en 2017. Il s'agissait d'une épreuve-test en vue des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Malgré cette nouvelle médaille, Pascal Dion ne s'emballe pas outre mesure.

J'essaye juste de faire de bonnes courses et je veux continuer de m'améliorer, je vais regarder ce que j'ai fait de moins bien. Je veux simplement m'améliorer et ensuite on verra ce qui arrivera, a-t-il conclu.

Pour sa part, Charles Hamelin n'a pu lutter pour une place en finale du 1000 m en raison d'un problème d'équipement qui n'a pu être corrigé avant que les officiels donnent le signal du départ de la course.

Chez les dames, la Québécoise Kim Boutin s'est contentée de la 5e et dernière place de la finale B sur 1000 m. Sa compatriote, Courtney Sarault, n'a pu franchir les quarts de finale sur la distance.

Kim Boutin avoue que le fait de participer à trois épreuves individuelles ne l'a pas particulièrement avantagé.

Pour moi, trois distances c'est vraiment beaucoup, il n'y a pas beaucoup d'athlètes qui font ça, donc c'est sûr que je vais me réajuster parce que l'énergie ce n'était pas évident, a-t-elle annoncé.

La Sherbrookoise se dit tout de même satisfaite de sa fin de semaine.

J'ai beaucoup appris dans mes courses vu que j'étais plus à l'arrière. La moindre erreur peut me coûter cher donc pour moi c'est beaucoup d'apprentissage et je me sens d'attaque pour le Japon la semaine prochaine, a laissé tomber Kim Boutin.

Enfin, le relais féminin et le relais mixte ont été limités à la finale B, terminant en 2e et 3e places, respectivement.

La saison de la Coupe du monde se poursuivra la semaine prochaine à Nagoya, au Japon.

Le Canada conclut donc sa fin de semaine avec une récolte de deux médailles, après celle d'argent remportée par Courtney Sarault samedi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !