•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Braves ont rendez-vous avec les Astros lors de la Série mondiale

Souriant, il lève les bras dans les airs.

Will Smith a confirmé la victoire des siens en neuvième manche en retirant dans l'ordre les trois frappeurs des Dodgers.

Photo : AP / Ashley Landis

La Presse canadienne

Eddie Rosario a claqué un important circuit de trois points et les Braves d'Atlanta ont défait les Dodgers de Los Angeles 4-2, samedi soir, pour accéder à la Série mondiale.

Alors que le pointage était de 1-1 en fin de quatrième manche, qu'il y avait deux coureurs sur les sentiers et deux retraits, Rosario a catapulté un tir de Walker Buehler par-dessus le mur du champ droit.

Depuis que je suis enfant, je rêve de ce moment, a affirmé Rosario. Regardez où je suis maintenant.

Après que les Dodgers eurent réduit l'écart en septième manche, les releveurs Tyler Matzek, pendant deux manches, et Will Smith, en neuvième, ont été parfaits pour aider les Braves à éliminer les champions en titre de la Série mondiale en six matchs.

J'étais hors du Baseball majeur en 2017. Maintenant, je m'en vais en Série mondiale, a déclaré Matzek.

La troupe d'Atlanta participe à la finale du baseball majeur pour une première fois depuis 1999 et elle tentera de remporter les grands honneurs pour une première fois depuis 1995.

Les Braves prendront maintenant la route de Houston pour y affronter les Astros. Le premier match de la Série mondiale se déroulera mardi soir.

Ça faisait un bon moment que nous n'avions pas atteint la Série mondiale, a dit le joueur de premier but de longue date Freddie Freeman. C'est absolument incroyable. Je suis sans mot.

Cette victoire a en quelque sorte permis aux Braves de venger leur échec de l'an dernier, contre ces mêmes Dodgers en série de championnat de la Nationale. L'équipe californienne avait alors effacé un retard de 1-3 avant de vaincre les Rays de Tampa Bay en six rencontres lors de la Série mondiale.

Pour les Braves, il s'agit d'un parcours plutôt inattendu. Ils n'ont gagné que 88 matchs cette saison, mais ils ont tout de même obtenu le titre de la Division est de la Ligue nationale.

Les Dodgers avaient quant à eux signé 106 victoires cette saison, mais ils détenaient la plus imposante masse salariale du baseball majeur. Ils devaient toutefois composer avec les blessures aux lanceurs Max Scherzer et Clayton Kershaw ainsi qu'aux joueurs d'avant-champ Max Muncy et Justin Turner.

Les Braves s'attendaient à affronter Scherzer samedi, mais ce dernier n'a pas pu être à son poste en raison de la fatigue à son bras droit. Buehler l'a remplacé après seulement trois jours de repos, mais il n'a pas eu de succès pour une deuxième fois dans cette série.

Après avoir alloué quatre points et six coups sûrs en trois manches et deux tiers lors du troisième match, que les Dodgers ont tout de même remporté, Buehler a accordé quatre points, sept coups sûrs et trois buts sur balles en quatre manches au monticule.

Buehler a rapidement été dans le pétrin, concédant deux doubles consécutifs en première manche, à Ozzie Albies et Austin Riley. Albies a croisé le marbre pour donner les devants 1-0 aux Braves.

Après trois manches somme toute tranquilles, ce fut au tour du partant des Braves, Ian Anderson de se mettre dans l'embarras, en quatrième. Il a donné un but sur balles à Trea Turner et un simple à Will Smith. Turner a ensuite touché la plaque quand Cody Bellinger a cogné un simple au champ gauche.

La formation d'Atlanta a répliqué dès son tour au bâton et après deux retraits. Travis d'Arnaud a soutiré un but sur balles à Buehler et le frappeur suppléant Ehire Adrianza a suivi avec un double pour placer des coureurs aux deuxième et troisième coussins. Rosario a soulevé la foule en frappant un circuit sur un compte d'une balle et deux prises.

En septième manche, les Dodgers ont tenté d'orchestrer une remontée en malmenant le releveur Luke Jackson. Chris Taylor a claqué un double, Bellinger a obtenu un but sur balles et AJ Pollock a produit un point grâce à un double.

Matzek a remplacé Jackson au monticule et il s'est occupé d'éteindre le feu. Il n'a eu besoin que de 11 tirs pour retirer au bâton Albert Pujols, Steven Souza et Mookie Betts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !