•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération internationale de ski prend contact avec Bernie Ecclestone

Un homme d'un certain âge pose devant des montagnes enneigées

Bernie Ecclestone

Photo : afp via getty images / VINCENZO PINTO

La Presse canadienne

Les dirigeants de la Fédération internationale de ski (FIS) sont entrés en contact avec Bernie Ecclestone pour obtenir des conseils, dans l'espoir que l'ancien grand manitou de la formule 1 apporte au ski alpin ce qu'il a apporté au sport automobile dans le passé.

Johan Eliasch, président de la FIS, a déclaré vendredi qu'il avait approché Ecclestone pour qu'il fasse partie d'un futur comité consultatif, dont l'objectif sera d'aider l'instance dirigeante du ski à façonner l'avenir du sport.

Bernie a connu une grande réussite avec la formule 1, qu'il a transformée de sport peu reconnu à super sport mondial. J'apprécie toujours son opinion. L'idée est qu'il devienne un membre d'un futur comité consultatif de la FIS, a expliqué Eliasch, qui s'exprimait à la veille de la première course de la Coupe du monde de ski alpin, dans les Alpes autrichiennes.

Ecclestone, qui célébrera son 91e anniversaire de naissance jeudi prochain, a gagné une emprise sur la formule 1 à la fin des années 1970 en vendant ses droits de télédiffusion. Quatre décennies plus tard, l'homme d'affaires britannique possédait un contrôle commercial complet sur le sport lorsqu'il a quitté ses fonctions en 2017.

Eliasch espère que l'expérience d'Ecclestone permettra au ski alpin d'améliorer sa mise en marché mondiale.

Ce n'est pas une question de "si", c'est une question de "quand", parce que je ne pense pas qu'il y ait une seule autre fédération internationale qui n'a pas centralisé sa gestion des droits ou qui n'a pas entamé ce processus, a fait savoir Eliasch.

La question de la gestion des droits décentralisés est devenue évidente cette semaine, au moment où les amateurs de ski alpin aux États-Unis se sont longtemps demandé s'ils pourraient voir les courses du week-end.

Ces épreuves doivent mettre en vedette plusieurs skieurs américains, notamment Mikaela Shiffrin, Nina O'Brien et Paula Moltzan, lors du slalom géant de samedi, ainsi que Ryan Cochran-Siegle et River Radamus, dans le cadre du slalom géant masculin, dimanche.

Ce n'est que vendredi qu'il est devenu clair que ces courses seront présentées aux États-Unis par le biais d'un service de diffusion en ligne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !