•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Canadienne Kelsey Mitchell en bronze aux mondiaux sur piste

La cycliste lance son sprint.

Kelsey Mitchell

Photo : Getty Images / Justin Setterfield

Radio-Canada

La Canadienne Kelsey Mitchell a remporté la médaille de bronze du sprint féminin aux Championnats du monde de cyclisme sur piste, vendredi, à Roubaix.

Championne olympique à Tokyo, Mitchell a vaincu sa compatriote Lauriane Genest dans la petite finale 2-0. Quatrième en 2020, la Manitobaine de 27 ans monte ainsi sur le podium des mondiaux pour la première fois de sa carrière.

La dernière cycliste du pays à être montée sur un podium avait été Lori-Ann Muenzer en 2004. Cette dernière avait aussi gagné l’or olympique quelques mois plus tôt.

Je suis vraiment heureuse, s'est exclamée Mitchell. Gagner l'or olympique est mon plus haut fait d'armes, mais cette médaille de bronze est aussi formidable. J'ai fini quatrième l'an passé et j'ai regardé la cérémonie des médailles en retrait. Mais cette année, je suis contente de m'être reprise.

L'athlète de 27 ans admet par ailleurs que courir contre sa bonne amie a été quelque peu déchirant.

Étrangement, nous ne nous affrontons que lors des courses importantes, a fait remarquer celle qui se consacre au cyclisme depuis seulement quatre ans. Nous avons aussi été confrontées aux Olympiques, et je sais que c'est difficile pour elle. C'est mon amie, ma colocataire et la meilleure partenaire d'entraînement dont je puisse rêver.

C'est Emma Hinze qui a remporté les grands honneurs du sprint. Elle a conservé son titre en supplantant Lea Sophie Friedrich dans un duel tout allemand qui s’est conclu par deux victoires contre aucune.

Hinze avait battu Mitchell 2-0 en demi-finales, tandis que Friedrich avait obtenu un résultat identique sur Genest.

La Canadienne Ngaire Barraclough s’est retrouvée au cœur d’une chute massive lors de la course à élimination, troisième de quatre épreuves de l’omnium féminin. Elle a été forcée d’abandonner.

La victoire est allée à la Britannique Katie Archibald. Impériale face à ses rivales, elle a récolté 137 points, soit 18 de plus que la Belge Lotte Kopecky (119). L’Italienne Elisa Balsamo a fini 3e (116).

Le Néerlandais Jeffrey Hoogland a remporté pour la deuxième fois le kilomètre. Déjà vainqueur sur la distance en 2018, Hoogland a devancé Nicholas Paul, de Trinité-et-Tobago. L'Allemand Joachim Eilers a pris le 3e rang.

Il s’agit d’un troisième podium en trois jours pour Hoogland, titré mercredi dans la vitesse par équipes avant de décrocher l'argent du keirin jeudi. 

Le Français Benjamin Thomas a remporté le titre mondial de la course aux points. Il a eu le dessus sur le Belge Kenny De Ketele. La médaille de bronze est allée au Néerlandais Vincent Hoppezak.

Ashton Lambie, un Américain de 30 ans, s’est imposé dans l'épreuve de la poursuite individuelle. En finale, Lambie a battu par plus d'une seconde l’Italien Jonathan Milan pour gagner le titre, 11 ans après son compatriote Taylor Phinney.

Filippo Ganna, un autre Italien, a fini 3e, lui qui est champion du monde du contre-la-montre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !