•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Barça fait le nécessaire en Ligue des champions

Il crie et serre le poing pendant qu'un coéquipier lui saute sur le dos.

Gerard Piqué (à l'avant) a inscrit l'unique but du FC Barcelone contre le Dynamo Kiev.

Photo : Getty Images / Alex Caparros

Agence France-Presse

Après deux claques inaugurales contre le Bayern (3-0) et Benfica (3-0), le FC Barcelone a glané sa première victoire de la saison en Ligue des champions, mercredi, dans un Camp Nou à moitié vide, contre le Dynamo Kiev (1-0). Le Barça repasse ainsi au 3e rang du groupe E avec trois points.

Engourdis et encore fébriles après les deux déroutes qui ont rythmé leur entrée dans la compétition, les Catalans ont mis du temps à entrer dans leur match. Et c’est le vétéran Gerard Piqué, oublié au second poteau à la 37e minute, qui a repris du plat du pied droit un centre de son compère Jordi Alba pour offrir la victoire aux siens.

Mais ce court succès contre un adversaire inférieur sur papier ne suffit pas à satisfaire les supporteurs barcelonais. L’entraîneur Ronald Koeman devra vite trouver des solutions pour les matchs retour de la phase de groupe – et même avant, pour la réception du Real Madrid lors du premier Clasico de la saison en Liga, dimanche.

Il a fallu un but pour réchauffer les cœurs des 45 968 supporteurs présents au Camp Nou, une affluence modeste puisque toutes les restrictions ont été levées dans le plus grand stade d’Europe (99 000 places).

On n’a pas le droit de rater autant d’occasions. On joue notre survie dans la compétition, et on se perd en attaque, a déploré Koeman en conférence de presse d’après-match. C’est difficile à entendre. Les attaquants doivent mieux se comprendre. Dans un match comme aujourd’hui, un 3-0 ou 4-0 aurait été un résultat normal.

Il manque encore quelque chose à ce Barça, a résumé l’entraîneur roumain du Dynamo Kiev, Mircea Lucescu, au coup de sifflet final.

Après une première période très calme, ponctuée par quelques têtes non cadrées de la part de Sergino Dest et de Luuk de Jong, les supporteurs blaugrana n’ont commencé à chanter et à applaudir qu’une minute avant le but… quand Ansu Fati a quitté le banc pour partir à l’échauffement.

Le prodige barcelonais est entré en jeu après la pause à la place de Luuk de Jong, tandis que son coéquipier et ami Gavi était devenu, à 17 ans et 76 jours, le plus jeune joueur du Barça à amorcer un match de Ligue des champions – à l’exception de Fati lui-même, en septembre 2019, titulaire contre le Borussia Dortmund à 16 ans et 321 jours.

Un contraste frappant avec l’âge du buteur catalan, Gerard Piqué, devenu à 34 ans et 260 jours le plus vieux buteur du Barça en C1. Cette réalisation lui a d’ailleurs permis d’égaler Roberto Carlos comme défenseur le plus prolifique de la Ligue des champions, avec 16 buts.

Avec ce succès, les Catalans mettent un terme à une série de trois défaites au Camp Nou en C1, la pire série de leur histoire continentale, amorcée avec la gifle de 4-1 contre le Paris Saint-Germain dans le match aller des huitièmes de finale, en février dernier.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !