•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien blanchi 5-0 par les Sharks de San José

Des joueurs de hockey

Le tir d'Erik Karlsson a été dévié par le patin de David Savard lors du troisième but des Sharks.

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

La Presse canadienne

Les Sharks de San José n'ont fait qu'une bouchée du Canadien de Montréal, mardi soir, au Centre Bell.

Jonathan Dahlen a été crédité de deux buts tôt en première période, Adin Hill a repoussé 21 lancers et les Sharks ont filé vers une victoire facile de 5-0, infligeant au Canadien un quatrième revers d’affilée pour commencer la campagne.

Évoluant devant des gradins clairsemés comme possiblement jamais vus au Centre Bell sans restriction sanitaire, les joueurs du Canadien ont disputé un autre match peu inspiré.

Même la rentrée montréalaise de Mike Hoffman n'a rien fait pour relancer l'offensive du Tricolore. L'auteur de six saisons d'au moins 20 buts dans la LNH a connu une rencontre discrète après avoir soigné une blessure au bas du corps au cours des dernières semaines.

Jake Allen a stoppé 20 tirs devant le filet du Canadien (0-4-0), qui traverse son pire début de saison depuis la saison 1995-1996. Il avait alors perdu ses cinq premières rencontres.

Timo Meier et Erik Karlsson ont récolté chacun un but et deux aides pour les Sharks (2-0-0), qui ont gagné un 10e match de suite face au Tricolore. Logan Couture a fourni deux mentions d'aide et Hill a été crédité d'un quatrième blanchissage jusqu’à présent dans sa carrière.

La dernière victoire du Canadien contre les Sharks remonte au 21 mars 2015.

Adam Brooks disputait aussi son premier match avec le Tricolore. Jake Evans et Mathieu Perreault ont été laissés de côté.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il accueillera Jesperi Kotkaniemi et les Hurricanes de la Caroline.

Par ailleurs, l'attaquant du Canadien Alex Belzile n'a pas été réclamé au ballottage. Il se rendra donc chez le Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey.

Une proie facile

Ayant déjà la confiance fragile, le Canadien a vécu un scénario cauchemardesque en début de rencontre, alors que les Sharks ont fait mouche deux fois dans les premières 3 min 36 s de jeu.

Dahlen a d'abord été crédité d'un premier but quand un lancer de Brent Burns a dévié deux fois avant de faire bouger les cordages. Le Suédois a ensuite profité d'un généreux retour après une belle montée de Couture.

Brendan Gallagher a tenté de provoquer une étincelle chez le Canadien en s'en prenant à Karlsson après une mise en échec de Hoffman à l'endroit d'Andrew Cogliano. Le Canadien est toutefois sorti perdant de l'échauffourée, se retrouvant en infériorité numérique.

Des joueurs de hockey s'enlacent après un but

Jonathan Dahlen, Mario Ferraro et Timo Meier célèbrent le deuxième but des Sharks en première période.

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Les Sharks ont ajouté un troisième but avant la fin du premier vingt, avec 37,5 secondes à faire. Un tir de la pointe de Karlsson a dévié sur le patin du défenseur David Savard avant de surprendre Allen.

Après 20 minutes de jeu, le Canadien avait autant de tirs au compteur que les Sharks avaient inscrit de buts. L'avantage des Sharks au chapitre des tirs était de 12-3.

Le Canadien a offert du jeu un peu plus inspiré au retour de l'entracte. Christian Dvorak est passé tout près de marquer, mais sa déviation d'un tir de Ben Chiarot a percuté le poteau.

Les Sharks ont ensuite assommé le Canadien en marquant un quatrième but à 3:09, en avantage numérique. Meier a battu Allen à l'aide d'un tir précis des poignets.

Josh Anderson a vite obtenu une chance de relancer le Canadien, mais il a été frustré par Hill en échappée.

Le Canadien a appliqué un peu plus de pression en troisième période, alors que les Sharks possédaient déjà une confortable avance au pointage.

Cole Caufield a décoché un bon tir en avantage numérique, mais n'a pas réussi à faire scintiller la lumière rouge.

Chris Wideman et Joel Armia ont aussi cogné à la porte, mais Hill l'a fermée.

Labanc a porté le coup de grâce avec 5:29 à faire, en avantage numérique.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !