•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La suspension d’Evander Kane n’est pas une distraction pour les Sharks

Un entraîneur de hockey, derrière le banc des joueurs, donne des instructions.

L'entraîneur-chef des Sharks de San José, Bob Boughner

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Radio-Canada

À l’aube de l’affrontement entre le Canadien et les Sharks de San José, mardi soir, une question est sur toutes les lèvres.

Comment l’équipe réagit-elle à l’annonce de la suspension de 21 matchs par la LNH de son meilleur marqueur la saison dernière, Evander Kane?

On savait que c'était quelque chose qui s'en venait. La ligue a agi et nous devons respecter cette décision. Au moins, nous pouvons aller de l'avant, a d’abord dit l’entraîneur-chef Bob Boughner.

Pour être honnête, il n'en a pas beaucoup été question. Tout le monde est, évidemment, au courant. Depuis le jour un, nous avons mis notre concentration sur le travail à faire. Passer à travers le camp d'entraînement, instaurer notre structure, les détails, et bien sûr, débuter la saison. Alors, on n'a pas eu de rencontre d'équipe pour parler de ça. On se préoccupe des 23 joueurs que nous avons ici, et nous essayons de gagner le plus de matchs possible.

Kane faisait l'objet d'une enquête pour trois causes différentes. La LNH l’a reconnu coupable d’avoir enfreint son protocole lié à la COVID-19. Selon plusieurs sources, Kane aurait utilisé une fausse preuve de vaccination. La ligue n’a pas été en mesure de corroborer suffisamment d'éléments dans les deux autres enquêtes, une concernant des paris sportifs contre son équipe, et une autre impliquant sa conjointe dans une affaire de violence conjugale.

Nous sommes tous déçus de la façon dont il a géré ça. C'est arrivé, on ne peut pas le changer. Il faut aller de l'avant. Nous avons un travail à faire.

« C'est une réponse ennuyante, mais c'est la vérité. On a essayé d'éliminer toutes les distractions, et de contrôler ce que l'on peut contrôler. »

— Une citation de  Bob Boughner, entraîneur-chef des Sharks de San José

Je pense que nous avons un groupe de leaders plutôt fort. Nous savions qu'une décision tomberait avec les quelques enquêtes qui étaient en cours, et nous avons choisi, en tant que groupe, de mettre ça de côté.

Je ne crois pas que ce sera un problème d'en parler, mais les joueurs s'occupent de leurs affaires entre eux, et je suis certain qu'ils en ont parlé entre eux, mais ce n'est pas à moi d'en faire une rencontre d'équipe.

On en a discuté brièvement au sein du groupe de meneurs, a confirmé le capitaine de l’équipe Logan Couture.

C'est une situation plate pour tout le monde. Mais nous autres, on se concentre sur le hockey, a renchéri Marc-Édouard Vlasic.

« Il se met lui-même dans cette situation, ce sont des trucs personnels qu'il doit régler. »

— Une citation de  Marc-Édouard Vlasic

Dans les circonstances, il est difficile d’imaginer que Kane retrouvera ses coéquipiers quand il aura purgé sa peine.

On verra quand sa suspension sera terminée. Je ne suis pas dans une position pour dire s'il devrait ou non. Mon travail est d'aider l'équipe sur la glace, a expliqué Vlasic.

Double objectif pour Vlasic

Les Sharks ont débuté leur saison avec une victoire contre les Jets samedi, et Vlasic voudra aider son équipe à rester invaincue. Surtout que cette année, il y a une possible participation aux Jeux olympiques à la clé.

C’est sûr que si j’ai un bon début de saison, ça se peut que je fasse l’équipe. C’est un objectif, oui.

Vlasic était de l’équipe canadienne qui a remporté la médaille d’or à Sotchi. Le défenseur de 34 ans avait vécu son baptême olympique à ce moment, et il était, comme tous les joueurs de la LNH, absent à Pyeongchang. Il a également gagné un championnat du monde avec le Canada en 2016.

Montréal se veut un bon endroit pour les Sharks et Vlasic pour construire sur leur succès puisque San José a remporté les neuf derniers duels entre les deux équipes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !