•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Australie reste stricte en vue des Internationaux de tennis, Novak Djokovic hésitant

Il s'essuie le visage avec sa serviette.

Novak Djokovic

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

Agence France-Presse

Les athlètes non vaccinés contre la COVID-19 pourraient ne pas obtenir de visa pour participer aux Internationaux d'Australie. Le Serbe Novak Djokovic laisse planer le doute sur sa participation à la première levée du grand chelem.

Dan Andrews, premier ministre de l'État de Victoria, dont la capitale Melbourne accueillera du 8 au 21 janvier les Internationaux d'Australie de 2022, n'est pas certain qu'un joueur de tennis non vacciné aura un visa pour entrer au pays.

Le virus se désintéresse de votre classement ou du nombre de tournois du grand chelem que vous avez remportés, ajoute Dan Andrews.

Si ces joueurs [non vaccinés] obtenaient un visa, il leur faudrait sans doute rester en quarantaine pendant deux semaines, contrairement aux autres joueurs [vaccinés], précise-t-il.

Un homme en complet cravate donne une conférence de presse dehors, des micros devant lui.

Dan Andrews, premier ministre de l'État de Victoria

Photo : Getty Images / Asanka Ratnayake

Dans un entretien au quotidien serbe Blic, diffusé avant la mise en garde des autorités australiennes, Novak Djokovic a fait part de ses doutes sur sa participation au premier tournoi du grand chelem de l'année.

Je ne sais pas si je vais aller en Australie, je ne sais pas ce qui se passe. La situation actuellement n'est pas bonne, explique la première raquette mondiale.

Le Serbe, tenant du titre à Melbourne, est en quête d'un historique 21e triomphe en grand chelem. Il a par le passé publiquement pris position contre les vaccins, refusant de dire s'il avait lui-même été vacciné contre le coronavirus.

C'est une affaire privée, insiste-t-il dans l'entretien au journal serbe.

Trop de gens aujourd'hui se donnent la liberté de poser des questions et de juger les gens, affirme Novak Djokovic. Quoi que tu répondes, cela peut être mal interprété.

Bien sûr que je souhaite participer, c'est le grand chelem où j'ai eu le plus de succès, poursuit le Serbe qui s'est imposé neuf fois en Australie.

Absent du circuit de l'ATP depuis sa défaite en finale des Internationaux des États-Unis, Djokovic a confirmé qu'il allait reprendre la compétition à l'occasion du Masters 1000 de Paris du 1er au 7 novembre et qu'il participerait ensuite à la Coupe Davis du 25 novembre au 5 décembre.

Face à la crise sanitaire mondiale, l'Australie a fermé ses frontières il y a 19 mois, introduisant certaines des restrictions les plus strictes au monde et bloquant des dizaines de milliers d'Australiens à l'étranger.

Dans le cadre d'une feuille de route nationale post-pandémique, les frontières devaient rouvrir progressivement en novembre, mais seuls les Australiens et les résidents permanents seront autorisés à entrer dans un premier temps, avec une quarantaine obligatoire à domicile.

Évoquant par ailleurs le Grand Prix de F1 d'Australie, prévu le 10 avril 2022, Dan Andrews a aussi estimé que ses spectateurs devraient être vaccinés.

Le Grand Prix a lieu en avril, je ne pense pas qu'il y aura beaucoup de spectateurs qui n'auront pas reçu leurs deux doses de vaccin, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !