•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CF Montréal prêt à répéter l’exploit à Orlando

Il reçoit l'accolade de deux coéquipiers.

Mathieu Choinière (à l'arrière, au centre) avait ouvert la marque pour Montréal à Orlando.

Photo : Nathan Ray Seebeck-USA TODAY Sports

Olivier Tremblay

Sauf si on s’appelle Revolution de la Nouvelle-Angleterre, il semble compliqué d’aller chercher trois points sur la route dans l’Est de la MLS. Pour le CF Montréal, jusqu’ici, c’est un bilan de trois victoires, sept défaites et quatre verdicts nuls. Avec trois matchs de suite sur les pelouses adverses à partir de mercredi, la tâche s’avère ardue.

Sauf que les Montréalais retournent dans deux jours sur les lieux de leur plus récent succès à l’étranger. C’était le 15 septembre dernier, et les hommes de Wilfried Nancy s’étaient imposés 4-2 contre Orlando.

Les Lions n’ont subi que deux défaites à domicile en 2021. Raison de plus, selon l’entraîneur montréalais, de s’en méfier.

Attention, parce qu’Orlando n’a pas du tout apprécié le fait qu’ils ont perdu contre nous, a averti Nancy. Ils vont arriver très motivés, comme nous. Il va falloir répéter une performance de haut niveau pour ramener les trois points de chez eux.

Je m’attends à ce que mon équipe respecte notre façon de jouer, notre identité. Ce que j’ai bien aimé, [dans le match nul de 2-2 contre Philadelphie], c’est qu’on a été très bons dans la transition défensive et dans la notion de vouloir se battre pour récupérer la balle. Il va falloir garder cet aspect défensif aussi qui est super important.

Oui, l’aspect défensif. Nancy n’a certainement pas oublié les circonstances des buts accordés à Orlando ce soir-là.

Son équipe venait de profiter de l’expulsion du Portugais Nani pour prendre une avance de 2-0, mais Robin Jansson et Ruan sont parvenus à créer l’égalité malgré l’infériorité numérique. Il aura fallu que deux remplaçants, Lassi Lappalainen et Sunusi Ibrahim, marquent dans les 20 dernières minutes pour que les visiteurs s’accrochent pour de bon aux trois points.

Nancy, cela dit, retient le positif de ce périple en Floride, notamment parce qu’il attribue en partie le carton rouge de Nani aux bons coups de son équipe, dont le jeu a poussé l’adversaire au soccer de rattrapage.

Je pense que Nani a pris un carton rouge – c’est moi qui parle – parce que dans notre jeu, la façon dont on joue, on essaie d’attirer l’adversaire pour essayer de jouer dans leur dos, a précisé Nancy. Est-ce que Nani ou d’autres joueurs, par rapport à ça, ont perdu leur sang-froid? J’ai bien aimé ce qu’on a fait à Orlando. Ce n’est pas facile de jouer là-bas. On avait certaines phases de jeu super intéressantes par rapport à ce qu’on veut faire.

Nancy, comme à Orlando, a eu la main heureuse avec ses changements samedi dernier contre Philadelphie. Ibrahim et Mustafa Kizza, entrés en cours de match, ont uni leurs efforts pour délivrer le CF Montréal en toute fin de rencontre et récolter un point.

C’était le huitième but marqué par un remplaçant du CF Montréal cette saison, ce qui place l’équipe au 5e rang dans la MLS à ce chapitre. Avec les matchs qui se succèdent tous les trois ou quatre jours d’ici la fin de la saison, Nancy aura justement besoin de la contribution d’un peu tout le monde.

En rafale : le cas Ballou Tabla

L’avenir de Ballou Tabla a continué de faire jaser, lundi, en conférence vidéo. Wilfried Nancy a d’ailleurs souhaité tout haut que ce soit la dernière fois qu’il en parle.

L’entraîneur, après la rencontre du week-end, avait indiqué ne pas avoir inscrit Tabla à la feuille de match parce qu’il ne le méritait pas. Nancy a cependant assuré que la porte demeurait ouverte pour le jeune Québécois et qu’il était bien admissible au prochain match.

On en fait toute une montagne, mais il n’y a pas de montagne à faire, a soutenu Nancy. Comment je fonctionne avec les joueurs, c’est qu’ils doivent s’entraîner normalement pour progresser. Si un joueur ne s’entraîne pas normalement pour progresser, déjà, il est en porte-à-faux. Si un joueur n’a pas de bonnes performances répétées, il est aussi sur le côté. J’ai pris la décision de rester à 19 joueurs parce que Ballou ne méritait pas de faire partie du groupe pour ce match-là. Il sait pourquoi. Je ne rentre pas dans les détails, c’est entre lui et moi, et il le sait très bien.

Tabla, depuis son retour de Barcelone en 2019, n’a participé qu’à 10 matchs de la MLS, tous sauf un comme remplaçant. Il a cependant inscrit un doublé cette saison en Championnat canadien, à Halifax.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !