•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La jeune Paula Badosa est la nouvelle championne d’Indian Wells

C'est Cameron Norrie qui a remporté le tournoi du côté des hommes.

Souriante, elle tient son trophée après le match.

Paula Badosa est âgée de seulement 23 ans.

Photo : Getty Images / Sean M. Haffey

Associated Press

Paula Badosa est venue à bout de Victoria Azarenka dimanche après-midi pour remporter, à sa première participation, les grands honneurs du simple féminin du tournoi de tennis d'Indian Wells.

L'Espagnole a triomphé sur la Bélarusse en trois manches de 7-6 (7/5), 2-6 et 7-6 (7/2)

Badosa a répété l'exploit de la Canadienne Bianca Andreescu, en 2019, et de l'Américaine Serena Williams, en 1999, championnes du tournoi à leur première présence.

Pour Badosa, il s'agit du deuxième titre de sa carrière, après son triomphe à Belgrade plus tôt cette année.

Le tournoi était de retour dans le désert du sud de la Californie après une absence de deux ans et demi à cause du coronavirus.

Badosa et Azarenka ont lutté pendant plus de trois heures, s'échangeant des bris de service lors de jeux d'affilée en cinq occasions.

Au troisième engagement, Azarenka a réalisé un bris pour se donner une avance de 5-4, auquel Badosa a répondu avec un bris au 10e jeu pour ramener le duel à service égal.

Badosa a manqué un revers qui a permis à Azarenka de protéger son service et de forcer le bris d'égalité.

L'Espagnole a dominé ce bris, se donnant une avance de 6-2 lorsque Azarenka a envoyé un coup droit dans le filet qui procurait à Badosa une première balle de match.

Badosa a mis un terme au duel avec un coup droit gagnant, avant de se laisser tomber sur la ligne de fond. Elle s'est ensuite retournée sur le ventre, pleurant et tremblant avant de se relever. Azarenka a contourné le filet et a fait l'étreinte à sa rivale de 23 ans.

Azarenka, une ancienne numéro un mondiale et gagnante de deux tournois du grand chelem, était à la recherche d'un deuxième titre depuis 2016.

La Bélarusse de 32 ans espérait aussi devenir la première femme à remporter ce tournoi en trois occasions, après ses sacres en 2012 et en 2016.

Lors du bris d'égalité de la première manche, Badosa a détenu des avances de 4-0 et de 5-3. Azarenka a porté le score 5-5 quand son adversaire a envoyé un coup droit dans le filet.

Au point suivant, Azarenka a raté un revers, donnant à Badosa une balle de manche. Cette dernière n'a pas raté sa chance et remporté cette première manche grâce à un coup gagnant du revers.

La jeune femme tient le poing fermé après un bon coup.

Paula Badosa

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

J'avais 13, 14 ans, et je te voyais jouer en grand chelem, et je disais à mon entraîneur que je voulais un jour jouer comme Vica. Sans toi et des joueuses comme toi, je ne serais pas là ici, a dit la gagnante à son adversaire lors de son discours d'après-match.

Badosa s'est présentée au tournoi au 27e rang du classement mondial. Il y a un an, elle occupait le 87e échelon. Lundi, elle devrait se hisser jusqu'en 13e place.

Norrie remporte la finale masculine

Chez les hommes, c'est le Britannique Cameron Norrie qui a remporté le tournoi.

Le Britannique a défait le Géorgien Nikoloz Basilashvili en trois manches de 3-6, 6-4 et 6-1.

Il est ainsi devenu le premier joueur classé à l'extérieur du top 25 à remporter ce concours depuis 2010.

Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer avaient déclaré forfait pour la compétition, qui a été repoussée de deux ans et demi en raison de la COVID-19.

Pendant l'événement d'une durée de deux semaines, le favori Daniil Medvedev a baissé pavillon en huitièmes de finale. La deuxième tête de série, Stefanos Tsitsipas, et la troisième, Alexander Zverev, ont pour leur part perdu en quarts de finale.

Évidemment, c'était plutôt miraculeux que tous les meilleurs joueurs perdent, a déclaré Norrie. Quand je regardais les quatre demi-finalistes, je me disais qu'il y avait une belle occasion.

Cameron Norrie pose avec son trophée remporté à Indian Wells.

Cameron Norrie

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Norrie a inscrit les deux seuls bris de la troisième manche. Sa victoire s'est confirmée lorsque Basilashvili a expédié un revers au-delà de la ligne de fond.

Basilashvili était devenu le premier joueur de l'ancienne république soviétique de la Géorgie à atteindre la finale d'un tournoi Masters 1000 de l'ATP.

Norrie a contrecarré la puissance de Basilashvili de la ligne de fond en exploitant les angles. Il a brisé le service du Géorgien sans concéder un seul point pour boucler la deuxième manche, à la suite d'une erreur au coup droit de Basilashvili.

Il est difficile à affronter. Il ne te donne aucun rythme, a observé Norrie. J'ai pu le bousculer, tenir le coup et causer des ennuis en troisième manche.

Nikoloz Basilashvili sur un terrain de tennis frappant la balle du coup droit.

Nikoloz Basilashvili

Photo : Getty Images / FREDERIC J. BROWN

Fort d'une avance de 2-0 lors de la manche décisive, Norrie a sauvé trois balles de bris au troisième jeu avant de porter le score à 3-0.

Basilashvili a aussitôt réagi en remportant son seul jeu en troisième manche grâce à un coup droit gagnant en croisé, à la suite d'un amorti du Britannique.

Norrie a cependant gagné les trois derniers jeux pour clore le match en un peu moins de deux heures.

Le gaucher va bondir du 26e au 16e rang au classement de l'ATP à la suite de cet excellent résultat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !