•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matthew Shiltz guide les Alouettes vers une victoire de 27-16 à Ottawa

Jake Wieneke et Jeshrun Antwi sautent ensemble en se tenant les mains devant deux joueurs de l'équipe du Rouge et Noir Antoine Pruneau et Abdul Kanneh.

Jake Wieneke et Jeshrun Antwi

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La Presse canadienne

Khari Jones nous a répété que Matthew Shiltz n'était pas le même quart qu'à son dernier départ. Shiltz a donné raison à son entraîneur-chef et les Alouettes de Montréal ont défait le Rouge et Noir d'Ottawa 27-16 à la Place TD.

Shiltz a lancé pour 281 verges et un touché, en plus d'inscrire le premier majeur des siens à la suite de deux courses de 14 et quatre verges, ce qui lui a permis d'obtenir une première victoire dans la Ligue canadienne de football (LCF) à son troisième départ.

Je me sentais bien. Honnêtement, j'étais plus nerveux cette semaine et avant le match que pendant celui-ci, a indiqué Shiltz. Je suis tellement fier de la façon dont l'équipe a joué ce soir. C'est la définition exacte d'une victoire d'équipe.

Je recherche encore la bonne émotion pour parler de cette victoire, a-t-il ajouté. Je crois que présentement, c'est la gratitude. Ça valait la peine d'attendre tout ce temps.

Les Alouettes sont privés pour six semaines de leur quart numéro 1, Vernon Adams fils, qui est blessé à l'épaule.

En plus de ses jambes, Shiltz a démontré la puissance de son bras, complétant deux passes de plus de 50 verges. Il a d'abord rejoint Kaion Julien-Grant sur 55 verges, avant de rejoindre Jake Wieneke dans la zone des buts sur 50 verges.

La défense d'Ottawa m'a donné une occasion de me déplacer et de tenter un long jeu, a expliqué Shiltz. J'ai vu Jake se libérer et j'ai lancé dans sa direction. C'est un gars au physique imposant qui réussit ses jeux. Je sais qu'il ressort d'une telle situation avec le ballon la plupart du temps.

Il a été bien appuyé par Cameron Artis-Payne, qui pour une deuxième semaine de suite a remplacé William Stanback, rayé de la formation en début d'après-midi en raison d'un empoisonnement alimentaire. Artis-Payne a repris là où il avait laissé lundi dernier, récoltant près de 100 verges au sol.

David Côté, avec des placements de 23, 28 et 19 verges, ainsi que deux touchés de sûreté ont complété la marque pour les Alouettes, qui signent trois victoires d'affilée et se retrouvent maintenant à 5-3.

La défense des Alouettes a aussi bien fait, réussissant 10 sacs, à un seulement du record d'équipe. Elle a également provoqué l'un des deux touchés de sûreté en rejoignant le porteur de ballon dans sa zone des buts.

« La défense jouait si bien, c'était davantage un match de positionnement avec le mauvais temps et je n'ai pas appelé un match très offensif, pour être bien honnête. »

— Une citation de  Khari Jones, entraîneur-chef des Alouettes de Montréal

Je voulais seulement nous assurer que nous gardions une bonne position sur le terrain et qu'ils étaient profondément dans leur zone. J'ai dû y aller contre mes instincts habituels. On a fait les choses que nous devions faire pour nous permettre de gagner ce match, a expliqué Jones.

Du côté du Rouge et Noir (2-8), le seul touché du match a été obtenu par Kenny Stafford, sur une passe de 14 verges de Caleb Evans. Lewis Ward a réussi ses trois tentatives de placement, sur 23, 45 et 43 verges.

Cette victoire des Alouettes leur permet donc de se rapprocher qu'à deux points seulement des Argonauts de Toronto (6-3), qui seront les visiteurs au stade Percival-Molson vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !