•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cameron Norrie et Nikoloz Basilashvili au cœur d’une finale surprise à Indian Wells

Il serre le poing pour célébrer son bon coup.

Cameron Norrie

Photo : La Presse canadienne / Mark J. Terrill

Radio-Canada

Nikoloz Basilashvili a vaincu l'Américain Taylor Fritz 7-6 (7/5), 6-3 pour mettre la table à un affrontement contre Cameron Norrie au tournoi d'Indian Wells, qui couronnera un joueur ne faisant pas partie des 25 meilleures raquettes mondiales pour la première fois depuis 2010.

Le Britannique Norrie a vaincu le Bulgare Grigor Dimitrov 6-2, 6-2 dans une courte demi-finale de 86 minutes. Basilashvili s'est défait de Fritz en 1 h 41 min.

L'ex-no 1 au monde Victoria Azarenka affrontera la 21e tête de série Paula Badosa dans la finale du tableau féminin, dimanche.

Le tournoi de l'ATP et de la WTA a été rempli de surprises au cours des deux dernières semaines. Les favoris Daniil Medvedev et Karolina Pliskova ont été éliminés assez tôt, tandis que Novak Djokovic, Rafael Nadal, Roger Federer, Naomi Osaka et Serena Williams n'ont pas participé à la compétition.

C'était aussi la première fois en 45 d'existence que ce tournoi accueillait un carré d'as ne faisant pas partie du top 25 au classement. Norrie est 26e, Dimitrov 28e, Basilashvili 36e, et Fritz 39e.

Fritz a bien tenté d'avoir l'occasion d'être le premier Américain à remporter l'événement depuis Andre Agassi en 2011, mais il est arrivé à court. Il détenait une avance de 6-5 en première manche et une balle de bris sur le service du Géorgien, mais ce dernier a résisté pour forcer la tenue du bris d'égalité. Fritz a perdu l'engagement sur deux fautes directes.

Basilashvili a inscrit le premier bris de la deuxième manche dans le sixième jeu, qu'il a confirmé pour une avance de 5-2. Il a ensuite échoué à convertir ses trois premières balles de match. Ses fautes directes ont procuré deux balles de bris à Fritz, avant que le coup droit gagnant de Basilashvili ne mette fin au suspense.

Il devient ainsi le premier Géorgien à atteindre la finale d'un Masters 1000.

Dans la première demi-finale, il y a quatre bris de service, dont trois au profit de Norrie.

Le Britannique a réussi l'unique bris de la deuxième manche, quand le Bulgare Dimitrov a envoyé un coup droit dans le filet. Le coup droit de Norrie le long de la ligne lui a permis de faire 4-2. Il a servi pour le match à zéro.

Vainqueur du tournoi de Los Cabos le mois dernier, Norrie n'avait même jusqu'ici jamais atteint les quarts ou les demi-finales d'un Masters 1000 ou d'un tournoi du grand chelem.

Je suis si heureux, s'est-il exclamé. Malheureusement il n'a pas pu donner le meilleur de lui-même. J'ai été très solide. J'ai beaucoup joué sur son revers et ça le frustrait. J'ai réussi à bien servir et dans les moments importants, j'ai été efficace quand j'en avais besoin.

Dimitrov, auteur d'un retour remarqué lors de son parcours à Indian Wells, a remporté ses dernières rencontres en trois manches contre le Polonais Hubert Hurkacz au tour précédent et surtout contre Medvedev, 2e joueur mondial et vainqueur des Internationaux des États-Unis cette année.

La victoire de Basilashvili représente pour lui l'un des plus grands faits d'arme de sa carrière. Avant de battre Fritz, le favori local, il avait aussi éliminé Alexander Zverev, le 4e joueur au classement de l'ATP.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !