•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rangers et Alexis Lafrenière gâchent la rentrée montréalaise du Canadien

Devant des partisans du Canadien déçus, il célèbre son but entouré de coéquipiers.

Alexis Lafrenière

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Radio-Canada

Les Rangers de New York ont gagné 3-1 face au Canadien, qui retrouvait samedi ses partisans pour un premier match à domicile.

Le Tricolore n'a pas été capable d'offrir une victoire aux quelque 21 000 spectateurs présents dans l'amphithéâtre, alors que l'équipe montréalaise a plutôt encaissé un troisième revers de suite pour commencer la saison.

Notre match à cinq contre cinq, il n'y a pas grand-chose à dire, a insisté l'entraîneur-chef, Dominique Ducharme, retirant un peu de positif de la performance globale. Nous avons deux défaites de 2-1, ce soir avec un but dans un filet désert, a ajouté l'instructeur. Nous allons faire tourner ces matchs-là en notre faveur en améliorant toutes les facettes de notre jeu.

Les unités spéciales ont de nouveau fait mal à la troupe de Ducharme, qui n'a toujours pas inscrit de buts en avantage numérique en onze occasions cette année.

À l'inverse, les Montréalais ont offert quatre jeux de puissance aux Rangers en deuxième période seulement. Les visiteurs en ont profité pour inscrire le premier filet de la rencontre alors que Ben Chiarot se trouvait au banc des pénalités.

Mika Zibanejad a tenté une remise devant le filet et la rondelle a ricoché sur Chris Kreider puis sur Alexander Romanov avant de se retrouver derrière Jake Allen, qui défendait la cage montréalaise.

Statistiques du match : 

  • Tirs : NYR 24 MTL 32
  • Mises en jeu : NYR 39 % MTL 61 %
  • Mises en échec : NYR 23 MTL 31
  • Minutes de pénalité : NYR 6 MTL 8

Au troisième tiers, les Montréalais ont obtenu une nouvelle occasion en or de niveler la marque alors qu'Alexis Lafrenière, qui disputait un premier match à Montréal, a été puni pour deux minutes.

Ils ont toutefois été incapables de déjouer Igor Shesterkin. Zibanejad a obtenu la plus belle occasion sur la séquence lorsqu'il s'est amené seul en infériorité numérique, mais le gardien l'a repoussé.

À mi-chemin en troisième période, Jonathan Drouin a soulevé la foule du Centre Bell en touchant la cible. Le Québécois a profité d'une passe de Christian Dvorak dans l'enclave pour inscrire sa deuxième réussite de la saison.

Mais 26 secondes plus tard, le jeune Lafrenière est revenu à la charge pour les visiteurs. Il a bénéficié d'une passe parfaite de Zibanejad pour redonner l'avance aux New-Yorkais.

Kevin Rooney a complété le pointage dans un filet désert avec 10 secondes à écouler pour confirmer la victoire des siens. Il s'agit d'un premier gain pour New York cette saison.

Un accueil chaleureux pour Drouin

Pour la première fois depuis le 10 mars 2020, le Centre Bell pouvait faire salle comble, alors que plus de 21 000 spectateurs étaient attendus pour ce premier rendez-vous à domicile.

Le Centre Bell a pleine capacité.

Pour la première fois depuis le 10 mars 2020, le Centre Bell pouvait faire salle comble.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

La rencontre marquait le retour de Drouin au Centre Bell, lui qui n'avait pas joué un match de saison régulière à Montréal depuis le 25 février 2020. L'attaquant avait pris une pause du hockey l'année dernière afin de rétablir sa santé mentale.

Il a reçu un bel accueil de la foule lors de la présentation des joueurs. Carey Price et Shea Weber, qui n'étaient pas sur place, ont également reçu des applaudissements nourris.

Ç'a été un moment touchant. C'était une belle ovation, a déclaré le principal intéressé. Je n'ai pas voulu rester au centre trop longtemps pour qu'elle s'étire trop. J'ai reçu l'appui de beaucoup de monde du Québec et de Montréal depuis que j'ai partagé ma situation. Ce sont des choses que je ne contrôle pas, mais j'avais des émotions. C'était un beau moment.

Une attaque qui ne veut pas démarrer

Le Canadien cherchait à retrouver le chemin de la victoire après deux défaites en deux matchs pour amorcer la saison, dont une dure défaite de 5-1 face aux Sabres de Buffalo, jeudi.

Ducharme avait apporté des modifications à sa formation. Joel Armia se retrouvait à la place de Tyler Toffoli, sur le trio complété par Nick Suzuki et Cole Caufield. Tyler Toffoli a été jumelé à Jake Evans et Brendan Gallagher sur le troisième trio. En défense, Jeff Petry avait un nouveau partenaire en Romanov.

Après trois rencontres, le Bleu-blanc-rouge n'a marqué que trois fois. Drouin est le seul attaquant à avoir fait mouche depuis le début de la saison. L'autre réussite appartient au défenseur Chris Wideman.

Je pense qu'il faut être plus dynamique offensivement, a analysé Ducharme. Nous l'avons été plus en troisième période, mais il faut être plus constants là-dedans. Ça prend aussi une meilleure présence devant le filet.

Cédric Paquette a offert une piste de solution pour régler les déboires du Tricolore. Je pense qu'il faut envoyer plus de rondelles au filet et générer de la circulation. C'est un cliché, mais c'est ça qui nous manque présentement.

Nick Suzuki a admis que l'avantage numérique minait les efforts du Canadien. Tout le monde est frustré quand l'avantage numérique ne marque pas. Ça fait mal à toute l'équipe en cassant notre rythme.

« Je crois que nous avons été meilleurs ce soir dans les entrées de zone et nous avons créé quelques occasions, mais nous n'avons pas marqué et c'est ce qui est le plus important. »

— Une citation de  Nick Suzuki

Allen a bloqué 21 des 23 tirs dirigés vers lui. À l'autre bout de la patinoire, Shesterkin a repoussé 31 lancers sur 32.

Lafrenière a terminé la soirée avec un but, 5 lancers et 3 mises en échec. C'est dur d'imaginer mieux, a-t-il admis après le match. Ç'a été un super bel effort de tout le monde. Notre défensive a été bonne, notre gardien a été bon. Ç'a été un match spécial. Je rêvais à ça depuis longtemps.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Le départ de Pierre Gervais et la fin d'une époque

Par ailleurs, le Tricolore a indiqué avant le match que cette saison sera la dernière de Pierre Gervais à titre de gérant de l'équipement. C'est Patrick Langlois qui prendra sa relève, à compter de la saison 2022-2023.

Pierre Gervais, gérant de l'équipement du Canadien de Montréal.

Pierre Gervais, gérant de l'équipement du Canadien de Montréal

Photo : Radio-Canada

Pierre Gervais s'est joint au personnel du Canadien en 1987. Il a notamment été de l'édition du CH qui a remporté la coupe Stanley en 1993 et a été l'un des responsables de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques de Salt Lake City (2002), de Turin (2006), de Vancouver (2010) et de Sotchi (2014).

Je tiens à remercier Pierre pour son travail acharné, son professionnalisme et son dévouement envers le Canadien de Montréal au cours des 35 dernières années, a déclaré le directeur général Marc Bergevin dans un communiqué. Pierre s'est imposé comme l'un des meilleurs gérants d'équipement du monde du hockey au cours de sa carrière et nous avons été très chanceux de l'avoir avec nous pendant toutes ces années. Les contacts et les relations qu'il a développés aux quatre coins du globe parlent d'eux-mêmes.

La direction a aussi annoncé qu'elle travaillait à définir les paramètres d'un nouveau rôle qu'elle confierait à Gervais, afin de lui permettre de rester dans l'entourage de l'équipe.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !