•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ibrahim permet au CF Montréal de soutirer un match nul in extremis à l’Union

Des joueurs célèbrent sobrement sur le terrain.

Sunusi Ibrahim (22) a permis au CF Montréal d'obtenir un point important face à l'Union, samedi, au stade Saputo.

Photo : usa today sports / David Kirouac

La Presse canadienne

Sunusi Ibrahim a trouvé le fond du filet pendant la cinquième minute des arrêts de jeu pour procurer au CF Montréal un précieux match nul de 2-2 contre l'Union de Philadelphie, par un samedi après-midi pluvieux au stade Saputo.

La formation montréalaise semblait se diriger vers une défaite crève-cœur lorsque Ibrahim, inséré dans le match à la 58e minute, a fait dévier de la tête un centre de Mustafa Kizza derrière le gardien Matt Freese.

En plein contrôle du match pendant la première heure de jeu, le CF Montréal a été victime de deux buts en moins de 15 minutes en deuxième mi-temps, dont un contre son camp du gardien James Pantemis, à la 63e minute.

Kai Wagner a ensuite brisé l'égalité à la 77e minute.

Ce quart d'heure de jeu et ces deux buts des visiteurs ont laissé un goût très amer à l'entraîneur-chef Wilfried Nancy, pour qui ce verdict nul avait davantage des allures de défaite.

On perd le match pour moi, c'est aussi simple que ça, a-t-il tranché. Les joueurs jouent un gros match, ils n'échangent pas leur idée de jeu et restent sur ce qu'ils font de bien, sur ce qu'ils maîtrisent. Donc, on est en contrôle du match et puis après on prend deux buts.

« Pour moi, on a perdu ce match même si je sais bien qu'on a fait match nul. Mais on doit gagner ce match-là. ll était gagné. »

— Une citation de  Wilfried Nancy

Immédiatement après la visioconférence de Nancy, Samuel Piette a tenu des propos qui rejoignaient ceux de son entraîneur. Dans le contexte, c'est sûr que c'est un but à la dernière seconde qui nous donne ce point-là. Par contre, je pense que de la première minute jusqu'à la fin, on mérite les trois points. Il n'y a pas de question là-dessus.

Je pense qu'on a fait un gros, gros match, tout le monde a très, très bien joué, a ajouté le Québécois. Je pense qu'il n'y avait qu'une équipe cet après-midi. C'est très dommage de ne pas prendre les trois points parce que je pense qu'on méritait beaucoup mieux.

En première mi-temps, Matko Miljevic avait réussi son premier but dans la MLS à la 33e minute. Sur la séquence, Djordje Mihailovic avait récolté une 14e mention d'aide, battant du coup le record d'équipe qui appartenait à Ignacio Piatti depuis 2018.

Un joueur court avec le sourire et les bras dans les airs après avoir marqué un but.

Matko Miljevic a inscrit le premier but du CF Montréal contre l'Union.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

À la suite de ce dénouement spectaculaire, le CF Montréal (11-10-8) compte 41 points et est bon pour le 7e rang dans l'Association Est.

Ce match du CF Montréal était le dernier de l'équipe au stade Saputo au mois d'octobre.

À compter de mercredi soir à Orlando, la formation montréalaise entamera une séquence de quatre matchs à l'étranger en 11 jours, incluant un duel à Hamilton dans le cadre du Championnat canadien, le 27 octobre.

Le défenseur Joel Waterman sera absent, mercredi, en raison d'une accumulation de cartons jaunes.

La prochaine sortie du CF Montréal au stade Saputo aura lieu le mercredi 3 novembre contre le Dynamo de Houston.

Domination totale

Malgré les absences de plusieurs joueurs clés, incluant le milieu de terrain Victor Wanyama, le CF Montréal a totalement dominé la première demie. Son occupation territoriale a été telle que l'Union n'est jamais venu près d'obtenir un coup de pied de coin.

Les hommes de Nancy ont gardé le ballon aux pieds pendant l'équivalent de 30 minutes, ont plus que doublé le nombre de passes de leurs rivaux (343 contre 162) et ont dirigé sept tirs vers le filet de Freese, dont deux cadrés, contre seulement deux, hors cible, par les visiteurs.

Le deuxième tir cadré a permis à Miljevic et Mihailovic de réaliser des exploits individuels et, surtout, de donner l'avance à la formation montréalaise.

Après avoir accepté la passe de Mihailovic, Miljevic, posté quelques mètres à l'intérieur de la surface de réparation, a décoché un tir bas du pied droit qui s'est faufilé à la gauche de Freese.

Le CF Montréal a continué de maîtriser le ballon en deuxième mi-temps, ce qui n'a pas empêché les visiteurs, contre toute attente, d'égaler le score lorsqu'une tentative de coup franc de Jamiro Monteiro s'est rendue jusqu'au poteau droit du filet montréalais avant de frapper l'arrière du pied de Pantemis et de bifurquer dans le filet.

Environ un quart d'heure après le but égalisateur, l'Union a semé le désarroi parmi les spectateurs qui avaient bravé le mauvais temps lorsque Wagner a trouvé le fond du filet à la droite de Pantemis à la suite d'un coup franc.

Piette a reconnu que ces deux phases arrêtées avaient été bien exécutées par l'Union. Mais le milieu de terrain québécois était déçu parce qu'il considère que ce furent les deux seules chances valables des visiteurs.

Ce sont deux coups francs qui sont mis à la bonne place, qui sont bien frappés de leur part. Pour James, c'est évidemment deux ballons qui sont très difficiles à défendre, pour nous aussi. Ce n'est pas de la malchance, c'est bien joué de leur part, mais ce sont les deux seules choses qu'ils ont faites cet après-midi. C'est malheureux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !