•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le baptême montréalais d’Alexis Lafrenière

Pour la première fois de sa carrière, Alexis Lafrenière foulera la glace du Centre Bell samedi soir.

Un joueur de hockey, souriant.

Alexis Lafrenière a accumulé 12 buts et 9 mentions d'aide lors de sa saison recrue en 2020

Photo : Reuters / Winslow Townson

Clément Gaboury

Le Canadien accueillera les Rangers de New York pour son tout premier match de la saison au Centre Bell samedi soir. Ce sera également soir de première pour Alexis Lafrenière, qui disputera un premier match à Montréal, devant famille et amis.

Lafrenière devrait d'ailleurs se retrouver à l'aile gauche du premier trio en compagnie de Mika Zibanejad et Chris Kreider. Le numéro 13 des Rangers voudra très certainement noircir la feuille de pointage, lui qui a été blanchi lors des deux premiers matchs de la saison.

C'est à moi d'en profiter. Je joue avec de très bons joueurs, et je sais que j'ai ma place sur cette ligne. Il faut juste que je le prouve maintenant, a déclaré Lafrenière quelques heures avant le coup de sifflet initial.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Et même durant l'entraînement matinal de l'équipe, Alexis Lafrenière ressentait déjà une certaine fébrilité.

C'est spécial. Juste de rentrer dans le Centre Bell et d'embarquer sur la glace, c'est vraiment une belle opportunité. Je venais voir des matchs ici quand j'étais jeune et de pouvoir être sur la glace ce soir, un samedi soir à Montréal, ça va vraiment être plaisant.

Le rendez-vous manqué de 2020

Le repêchage de la LNH en 2020 devait avoir lieu à Montréal, au Centre Bell. Tous les yeux étaient alors rivés sur la jeune sensation Alexis Lafrenière. On parlait de ce jeune québécois comme un joueur d'exception, un prodige du hockey, le successeur de Connor McDavid. Rien de moins.

Force est d'admettre que toutes ces attentes semblaient réalistes. Originaire de Saint-Eustache, Alexis Lafrenière avait fait la pluie et le beau temps à Rimouski en accumulant un impressionnant total de 297 points en 173 rencontres avec l'Océanic, dans la LHJMQ.

Tous les experts s'attendaient à entendre son nom lors de la première sélection de l'encan 2020, à Montréal, à quelques kilomètres de sa ville natale. Un scénario hollywoodien en perspective. Un rêve d'enfance à portée de main.

La pandémie est toutefois venue gâcher la fête.

Un noueur de hockey en visioconférence.

Alexis Lafrenière a été choisi au tout premier rang du repêchage de 2020

Photo : Getty Images / Mike Stobe

Oui, Alexis Lafrenière a été repêché au tout premier rang, mais en visioconférence dans le confort de son salon à Saint-Eustache.

Il aura probablement droit à un accueil chaleureux lors de sa première rencontre ce soir avec le public montréalais.

Le repêchage, c'était dommage c'est sûr, mais le fait d'avoir un match comme celui de ce soir, le match d'ouverture du Canadien, c'est sûr que c'est spécial, autant pour moi que pour les autres Québécois dans la chambre. On va essayer d'en profiter le plus possible, a soutenu Lafrenière.

Deux équipes en quête d'une victoire

Tout comme le Tricolore, les Rangers n'ont toujours pas goûté à la victoire cette saison. Lors de leur premier match face aux Capitals, les Blue Shirts se sont sobrement inclinés 5-1 dans la capitale américaine. Le lendemain, au Madison Square Garden, la troupe de Gerard Gallant a dû se contenter d'une défaite en prolongation face aux Stars.

Des joueurs de hockey tentent de prendre possession de la rondelle.

Lors de la défaite des siens jeudi contre les Stars, Lafrenière a enregistré un tir au but et une mise en échec

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Les attentes sont toutefois élevées à New York. Plusieurs experts prédisaient, à l'aube du début de la saison, que les ajouts effectués par le nouveau directeur général Chris Drury permettraient à l'équipe de renouer avec une participation aux séries éliminatoires.

L'arrivée de Ryan Reaves, Barclay Goodrow et Samuel Sammy Blais ajoute certes du cran à l'attaque new-yorkaise, mais les résultats se font toujours attendre.

Selon Alexis Lafrenière, ce n'est qu'une question de temps avant que les Rangers trouvent leur erre d'aller.

Le premier match, on l'a échappé un peu, mais je pense que le dernier match on a vraiment bien joué. On a échappé un point en prolongation, mais je pense que l'effort était là. Si on veut continuer de s'améliorer, il faut simplement en donner plus, à tous les matchs.

Des visages familiers

Chez les Rangers, Lafrenière n'est pas le seul représentant de la Belle Province. Après avoir été laissé de côté lors du match d'ouverture à Washington, Julien Gauthier a disputé son premier match de la saison jeudi contre les Stars. Ce soir contre le CH, Gauthier devrait jouer sur le troisième trio en compagnie de Barclay Goodrow et Filip Chytil. En 48 matchs dans la LNH, Gauthier a cumulé 11 points dont deux buts.

Après avoir soulevé la Coupe Stanley avec les Blues en 2019, Samuel Blais s'est joint à l'organisation des Rangers cet été dans un échange impliquant l'attaquant Pavel Buchnevich. Sammy sera en uniforme ce soir, après avoir raté la dernière rencontre des siens en raison d'une blessure mineure au bas du corps. En 120 rencontres dans le circuit Bettman, Blais a récolté 35 points.

Le nouvel entraîneur-chef des Blue Shirts connaît bien le Centre Bell. Gerard Gallant, 58 ans, agissait à titre d'adjoint à Michel Therrien avec le Tricolore lors des saisons 2012-13 et 2013-2014. Après ses séjours en Floride avec les Panthers, puis à Vegas avec les Golden Knights, voilà qu'il dirige les Rangers de New York.

Un entraîneur de hockey avec ses joueurs.

Gerard Gallant derrière le banc des Rangers

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Dans un marché comparable à celui de Montréal, Gallant connaît le refrain. La pression est énorme dans la Grosse Pomme et on peut imaginer que Gallant voudra éviter un troisième revers d'affilée pour débuter son règne. Alexis Lafrenière et les Blue Shirts parviendront-ils à gâcher la rentrée du CH au Centre Bell?

La réponse samedi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !