•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montembeault et le Canadien rudoyés 5-1 par les Sabres à Buffalo

Quatre joueurs de Buffalo célèbrent devant le gardien du Canadien

Zemgus Girgensons, à gauche, a inscrit son premier but depuis le 26 février 2020

Photo : Getty Images / Kevin Hoffman

Radio-Canada

Le Canadien voulait faire oublier sa défaite de la veille, lors du match inaugural face aux Maple Leafs, en rendant visite aux Sabres à Buffalo. L'équipe s'est plutôt effondrée 5-1, devant un adversaire amoindri mais coriace.

Les Sabres, qui ont présenté le pire dossier de la Ligue nationale de hockey (LNH) la saison dernière avec seulement 15 victoires remportées en 56 matchs, représentaient pour le Canadien l'occasion idéale de rebondir. D'autant plus que l'équipe est privée de son joueur vedette Jack Eichel, qui brille toujours par son absence après avoir échoué son examen médical, à l'orée du camp d'entraînement.

Mais les Sabres, menés par des vétérans en pleine forme, ont rudoyé le Tricolore du début à la fin.

Samuel Montembeault, qui a été réclamé au ballottage par le Canadien le 2 octobre dernier, disputait un premier match dans son nouvel uniforme. Souvent laissé à lui-même dans son territoire, il a durement été mis à l'épreuve. Il a terminé la rencontre avec 31 arrêts sur 36 tirs.

Son opposé, Craig Anderson, n'a cédé qu'une seule fois sur 31 lancers. Le gardien de 40 ans a offert une performance digne des beaux jours, frustrant les joueurs adverses à quelques reprises.

Tout comme ce fut le cas la veille face aux Maple Leafs, l'avantage numérique du CH a été anémique. Les joueurs de Montréal ont été incapables de profiter d'aucune des quatre occasions qui se sont présentées à eux, incluant une double supériorité numérique.

À l'inverse, les Sabres ont fait payer le Tricolore pour son indiscipline. Le jeu de puissance a soulevé la foule à trois reprises sur six occasions.

Statistiques du match :

  • Lancers : BUF 36, MTL 31
  • Mises en jeu : BUF 53 %, MTL 48 %
  • Mises en échec : BUF 8, MTL 18
  • Minutes de pénalité : BUF 8, MTL 12

Kyle Okposo a été le premier à toucher la cible. L'attaquant a battu Samuel Montembeault d'un tir vif alors que son équipe évoluait en avantage numérique.

Quelques secondes auparavant, Jake Evans a obtenu une bonne chance de s'inscrire au pointage en s'amenant seul devant Craig Anderson, mais le vétéran l'a repoussé avec la jambière.

Zemgus Girgensons a plus tard doublé l'avance des locaux en faisant dévier un lancer de la ligne bleue de Kevin Miller. Le Letton marque à son retour, après avoir raté toute la dernière saison en raison d'une blessure.

Il célèbre avec son coéquipier alors que Jake Evans patine pour s'éloigner.

Victor Olofsson a amassé deux points dans la victoire des siens.

Photo : Getty Images / Kevin Hoffman

Au début du deuxième engagement, les hommes de Dominique Ducharme ont gaspillé une belle occasion de réduire l'écart alors que deux joueurs des Sabres se trouvaient au banc des pénalités.

Chris Wideman a toutefois réussi à déjouer Craig Anderson quelques instants plus tard, en se faisant oublier à l'embouchure du filet après avoir appuyé l'attaque. Il a alors reçu une passe de Joel Armia pour pousser la rondelle dans une cage ouverte.

Il s'agit du premier but du défenseur dans l'uniforme du Bleu-blanc-rouge. C'était aussi la première réussite du Canadien en plus de 80 minutes.

Buffalo a repris sa priorité de deux buts en supériorité numérique par l'entremise du franc-tireur Victor Olofsson. Du haut des cercles, le Suédois a eu tout le temps nécessaire pour battre le portier montréalais d'un tir parfait.

Avec moins d'une minute à écouler en deuxième période, Anders Bjork a récupéré un disque devant le filet de Montembeault pour porter la marque à 4-1.

Pour une troisième fois lors de la soirée, Ben Chiarot a assisté du banc des punitions à un but des Sabres quand Tage Thompson a fait mouche quelques secondes après une pénalité décernée au no 8 pour avoir fait trébucher. Chiarot était aussi à l'origine du jeu de puissance qui a mené au but d'Olofsson.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Montembeault s'est illustré à quelques occasions, notamment en bloquant Vinnie Hinostroza qui s'était amené en échappée peu après le but de Wideman. C'était la première fois que la cage montréalaise était défendue par un Québécois depuis Marc Denis en 2009.

Le Canadien reprendra l'action samedi pour son premier match à domicile, alors qu'il va accueillir les Rangers de New York. Il s'agira du premier match du Québécois Alexis Lafrenière, premier choix au repêchage en 2019, au Centre Bell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !