•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les joueuses canadiennes sont « en feu » selon Bev Priestman

Elle célèbre la victoire dans les bras d'un membre de son personnel pendant que ses joueuses se font l'accolade derrière elle.

Bev Priestman (au centre) a mené l'équipe canadienne féminine à l'or olympique à Tokyo.

Photo : Getty Images / Naomi Baker

Radio-Canada

Une semaine avant deux rendez-vous coup sur coup avec la Nouvelle-Zélande lors d'une tournée de gala pour célébrer leur médaille d'or olympique, l'entraîneuse-chef du Canada, Bev Priestman, est fière des performances de ses joueuses dans leurs championnats respectifs.

Bien que les Jeux olympiques de Tokyo soient déjà dans le rétroviseur des joueuses canadiennes, la Ligue des champions féminine bat son plein dans le circuit féminin européen.

Compétition de prestige s'il en est une, les performances des Canadiennes font tourner les têtes dans la planète soccer. Rien que dans la dernière semaine, Jordyn Huitema a inscrit un triplé en 17 minutes dans une victoire de 5-0 du Paris St-Germain Féminin face au Zhytlobud Kharviv, Kadeisha Buchanan a réussi un doublé dans une victoire de 5-0 de l'Olympique Lyonnais face à Benfica, et Jessie Fleming a été élue joueuse du match dans le duel entre Chelsea et Juventus.

Nos joueuses sont en feu! La médaille d'or semble leur avoir donné un peu de confiance...

Une citation de :Bev Priestman

Cette confiance est bien sûr le produit de la victoire olympique mémorable, arrachée face à la Suède après une séance tendue de tirs aux buts. Et c'est aussi cette victoire qui ramène les championnes à la maison, où elles joueront deux matchs face à la Nouvelle-Zélande, à Montréal et à Toronto, pour célébrer leur titre devant leurs partisans.

De pouvoir jouer à la maison est important pour nous, a déclaré Bev Priestman en visioconférence, jeudi. C'est l'occasion de montrer aux partisans ce que la médaille signifie pour nous, non seulement pour sa couleur, mais pour tout le travail derrière. Jouer au Canada génère de l'enthousiasme, on peut ressentir la passion des spectateurs, et les joueuses sont gonflées à bloc de pouvoir jouer dans un stade rempli de rouge et d'amour pour le soccer.

Si les résultats des deux matchs face à la Nouvelle-Zélande n'auront aucune incidence sur le classement mondial du Canada, Bev Priestman y voit quand même l'occasion de rehausser le niveau de son équipe. Surtout lorsque les joueuses se réunissent après des performances aussi réussies avec leurs équipes professionnelles respectives.

C'est fantastique quand nos joueuses reviennent en sélection nationale après avoir vécu des hauts comme ceux-là [en Ligue des champions], avoue Bev Priestman. Les joueuses s'améliorent quand elles ne sont pas avec nous, alors mon travail et de mettre à profit leur potentiel et leurs acquis chaque fois qu'elles se réunissent avec l'équipe canadienne.

En bonne entraîneuse-chef, Bev Priestman a une idée derrière la tête. Les occasions de se rassembler sont peu nombreuses, à l'inverse des objectifs pour son équipe. Parce que cette médaille d'or olympique, qui demeure encore surréelle aux dires de Priestman, n'est qu'un échantillon de leurs ambitions.

On veut changer le visage de ce pays, et pas juste aux JO, assure Priestman. On veut être des favorites en Coupe du monde aussi. Mon travail est maintenant de convaincre ces 22 joueuses de performer au meilleur niveau à chaque match et de bâtir sur leur victoire olympique. Nous devons continuer de nous prouver sur le terrain.

À ce sujet, Priestman ne pouvait s'empêcher d'y aller d'un coup de chapeau à l'équipe masculine, auteur d'une victoire importante la veille face au Panama, à Toronto, dans son match de qualifications pour la Coupe du monde. Ce faisant, les joueurs de John Herdman ont obtenu une deuxième victoire et sont maintenant placés en bonne position pour se qualifier au Mondial 2022, au Qatar.

Quel moment incroyable! Ce qu'on voit dans leurs matchs, ça attise les flammes de nos partisans canadiens, qu'ils soutiennent les équipes masculine ou féminine. Nous sommes dans un moment historique pour le soccer au Canada. Nos deux équipes croient en leurs chances et c'est magique à voir.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !