•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux au circuit de Spa en Belgique pour améliorer la sécurité

Vue générale de la montée du Raidillon à Spa-Francorchamps, une voiture négocie la grande courbe.

Le chalet de la montée du Raidillon n'existe plus, détruit pour faire place à une grande tribune.

Photo : Getty Images / Charles Coates

Radio-Canada

Des travaux importants sont en cours au circuit F1 de Spa-Francorchamps, en Belgique, pour améliorer la sécurité des pilotes.

Le circuit sera à nouveau doté de bacs à gravier, et la montée du Raidillon se dotera d'un plus grand espace de dégagement en plus d'une grande tribune, pour que des privilégiés puissent profiter de la vue imprenable sur cette partie du circuit.

Une pelleteuse détruit un mur près du circuit de Spa-Francorchamps. On voit les installations du Grand Prix de Belgique de F1 au loin.

Le chalet en haut de la montée du Raidillon n'existe plus, détruit pour faire place à une grande tribune

Photo : Twitter

L'idée est d'éliminer l'effet d'entonnoir dans cette section du circuit, et éviter que des voitures rebondissent au milieu de la piste après un impact dans les barrières de pneus de protection.

Les accidents à haute vitesse à cet endroit du circuit ont été nombreux dans les dernières années, du carambolage qui a fauché le pilote français de F2 Anthoine Hubert en 2019 au carambolage en W Series en 2021 en passant par celui qui a blessé le Britannique Jack Aitken aux derniers 24h de Spa.

Ils ont fait la une des gazettes et ont inquiété les autorités sportives, notamment la FIA.

La société Spa Grand Prix, propriétaire du circuit, détenue à 100 % par la Région wallonne, et gérée par un fonds d'investissement public, avait déjà décidé de réaménager le célèbre enchaînement à la suite du drame de 2019.

Les travaux prévoient l'élargissement de la zone de dégagement, et l'installation d'une glissière qui remplacera les pneus de protection, si on se fie aux photos publiées par Spa Grand Prix. On construit derrière une énorme tribune de 4583 places stratégiquement placée.

Image graphique de la nouvelle tribune dans la montée du Raidillon et l'espace de dégagement devant pour éliminer l'effet d'entonnoir

La nouvelle tribune dans la montée du Raidillon, la glissière devant et l'espace de dégagement pour éliminer l'effet d'entonnoir

Photo : YouTube / Spa Grand Prix

Le coût du réaménagement est de 80 millions d’euros, soit 119 millions de dollars canadiens.

Ces travaux permettront en plus au circuit d'accueillir des épreuves de moto dès 2022.

La montée du Raidillon est une grande courbe à l’aveugle (une côte très raide de 17 % sur 40 mètres de dénivelé), car les pilotes ne voient pas ce qui se passe en haut.

Une voiture aborde la montée du Raidillon à Spa sur une piste mouillée.

Sebastian Vettel au pied du Raidillon à Spa-Francorchamps

Photo : Aston Martin Racing

Ce passage mythique, construit en 1939, a changé en 1983. La courbe à droite dans la montée a été déplacée de 10 m sur la droite. Elle a été redessinée, moins courbée, pour augmenter les vitesses.

Il y a déjà eu bon nombre d’accidents à cet endroit, et les pilotes acceptent le risque. Rappelez-vous les sorties de piste de Jacques Villeneuve en 1998 (Williams) et en 1999 (BAR), les deux fois en perdant le contrôle de sa voiture en haut du Raidillon.

Il y a déjà eu des accidents mortels, comme celui de Stefan Bellof en endurance en 1985 lors des 1000 km de Spa après un accrochage avec Jacky Ickx, et plus récemment celui d'Anthoine Hubert en F2 en 2019, mortellement happé par une autre voiture en haut du Raidillon.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !