•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tour de France féminin : « un rêve qui se réalise finalement »

Le parcours du Tour de France féminin montré à l'écran.

Le parcours du Tour de France féminin, qui se déroulera entre les 24 et 31 juillet prochains, après l'épreuve masculine.

Photo : La Presse canadienne / Thibault Camus

Radio-Canada

Le Tour de France féminin renaîtra de ses cendres en 2022. Un retour attendu sur la grande scène du cyclisme qui comble au plus haut point la Québécoise Gabrielle Pilote Fortin. Le coup d'envoi sera donné devant la tour Eiffel, à Paris, et comptera huit étapes du 24 au 31 juillet pour une arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles.

Récemment nommée directrice de l'épreuve organisée par Amaury Sport Organisation, l'ancienne cycliste professionnelle Marion Rousse a dévoilé jeudi le parcours qui franchira 1029 km en 8 jours à travers le pays.

Pour la petite fille en moi, c’est comme un rêve qui se réalise finalement de pouvoir prendre le départ d’une vraie course à étapes en France, affirme tout sourire Gabrielle Pilote Fortin, espérant être sélectionnée par son équipe Cofidis pour y participer.

Un Tour de France féminin a existé par le passé sous différentes formes. Tenu en parallèle de la Grande Boucle masculine de 1984 à 1989, il a ensuite été organisé sous d'autres appellations avant de disparaître en 2009, faute de financement.

On a toutes grandi en regardant le Tour de France masculin, mais il n’y avait pas vraiment de Tour de France féminin, donc c’était difficile de rêver d’un jour courir le Tour de France lorsqu’on était jeunes. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai commencé le vélo, j'écoutais le Tour de France avec mon père, chez moi, explique Gabrielle Pilote Fortin.

Pour le cyclisme en général, c’est vraiment un moment historique avec l’arrivée des grands monuments, des grandes courses qui sont finalement aussi dédiées au cyclisme féminin. Ça marque un grand changement dans l’histoire du cyclisme féminin.

Une citation de :Gabrielle Pilote Fortin, cycliste professionnelle de l'équipe Cofidis

Le Tour de France féminin s'amorcera le dimanche 24 juillet au moment de la conclusion de la course masculine.

Le retour de l’étape sur les Champs-Élysées, c’est quelque chose qui est très excitant, surtout le dimanche tout juste avant l’arrivée des hommes. On pourra profiter de la foule du dernier jour au Tour de France masculin, souligne Gabrielle Pilote Fortin.

Je l’ai déjà vécu une fois, c’est quelque chose d’extraordinaire, c’est vraiment à vivre dans la carrière d’un cycliste de courir dans le centre-ville de Paris, autour de l’Arc de triomphe avec des milliers et des milliers de personnes aux abords, ajoute la Québécoise de 28 ans.

D'ailleurs, elle pourrait presque y croiser son copain danois Kasper Asgreen, coéquipier de Julian Alaphilippe au sein de Deceuninck-Quick Step, qui risque bien de prendre part à sa quatrième Grande Boucle.

La nouvelle épreuve sera dotée de 250 000 euros (359 204 $ CA) en bourse, dont 50 000 euros (71 841 $CA) pour la lauréate, soit une somme supérieure aux courses d'une semaine pour les hommes. Par exemple, le montant total des prix au Paris-Nice atteint 144 300 euros (207 332 $CA), dont 16 000 euros (22 989 $ CA) au vainqueur.

Le cyclisme féminin évolue, on a de grosses progressions vraiment rapides dans les dernières années. Il ne faut certainement pas s’arrêter là, mais il ne faut pas non plus toujours être négatif face à ces choses. C’est sûr que c’est déplorable la grosse différence de prix au Paris-Roubaix, j’espère qu’on aura des bourses plus égales. On n’est pas au départ de la course, il y a bien des choses qui peuvent changer d'ici là.

Une citation de :Gabrielle Pilote Fortin, cycliste professionnelle de l'équipe Cofidis

Huit jours, c'est le bon format

Le parcours de la course, officiellement nommée Tour de France femmes avec Zwift, prendra la direction de l'est de la France au long de quatre étapes de plaine, deux autres au profil accidenté et deux journées en montagne.

Symboliquement, les concurrentes grimperont le Ballon d'Alsace, le premier col escaladé par le Tour de France en 1905, et se disputeront le dernier maillot jaune au sommet de la Planche des Belles Filles, également le point d'arrivée de la Grande Boucle masculine en 2022.

Une course de huit jours, c'est le bon format. On ne se met pas de barrières pour aller au-delà par la suite. Notre ambition est d'organiser une course pérenne et, pour cela, l'aspect économique est essentiel.

Une citation de :Marion Rousse, directrice du Tour de France féminin

Si le point culminant de l'épreuve est fixé au Grand Ballon (1336 m d'altitude), dans la septième et avant-dernière étape menant à la station alsacienne du Markstein, la cinquième manche sera la plus longue avec 175 km à rallier entre Bar-le-Duc et Saint-Dié-des-Vosges.

Vingt-deux équipes de six coureuses seront engagées dans le Tour de France féminin et la course bénéficiera d'une retransmission en direct de 2 h 30 par jour sur les ondes de la société nationale, France Télévisions.

Les courses existent déjà dans le cyclisme féminin, a relevé le directeur du Tour de France masculin, Christian Prudhomme. Ce qui manque, c'est la diffusion, la médiatisation, indispensable pour assurer l'équilibre économique. Nous espérons atteindre l'équilibre dès la première année.

Trajet du Tour de France féminin

  • 24 juillet (82 km) : 1re étape, tour Eiffel - Champs-Élysées
  • 25 juillet (135 km) : 2e étape, Meaux (Seine-et-Marne) - Provins (Seine-et-Marne)
  • 26 juillet (133 km) : 3e étape, Reims - Épernay (Marne)
  • 27 juillet (126 km) : 4e étape, Troyes - Bar-sur-Aube (Aube)
  • 28 juillet (175 km) : 5e étape, Bar-le-Duc (Meuse) - Saint-Dié-des-Vosges (Vosges)
  • 29 juillet (128 km) : 6e étape, Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) - Rosheim (Bas-Rhin)
  • 30 juillet (127 km): 7e étape, Sélestat (Bas-Rhin) - Le Markstein (Haut-Rhin)
  • 31 juillet (123 km) : 8e étape, Lure (Haute-Saône) - La super Planche des Belles Filles (Haute-Saône)

L'Alpe d'Huez de retour au Tour masculin

Le prochain Tour de France masculin, qui partira du Danemark le 1er juillet, fera étape à l'Alpe d'Huez, quatre ans après sa dernière venue, le 14 juillet au jour de la fête nationale.

L'Alpe d'Huez sera l'une des cinq arrivées au sommet de cette Grande Boucle, qui s'achèvera le 24 juillet sur les Champs-Élysées. Elle sera la réplique exacte de l'étape de 1986, gagnée par le Français Bernard Hinault, la main dans la main avec l'Américain Greg LeMond.

Dévoilé par le directeur du Tour de France masculin, Christian Prudhomme, le parcours répartit ses arrivées au sommet dans trois massifs, soit une dans les Vosges tout en haut de la Planche des Belles Filles, deux dans les Alpes (le col du Granon et l'Alpe d'Huez) et deux autres dans les Pyrénées (Peyragudes et Hautacam).

Entre le départ donné à Copenhague, le plus au nord de l'histoire de l'épreuve créée en 1903, et l'arrivée habituelle sur les Champs-Élysées, à Paris, les coureurs passeront par quatre pays (Danemark, France, Belgique et Suisse).

Nouveauté du parcours, le col pyrénéen de Spandelles précédera la dernière ascension, la montée d'Hautacam, à trois jours de la conclusion parisienne.

Dans les Alpes, le col du Granon (2413 m d'altitude) effectuera un retour symbolique. Il n'a été escaladé en course que le 20 juillet 1986 pour la dernière apparition en maillot jaune de Bernard Hinault, le dernier Français vainqueur de l'épreuve, en 1985.

Suivant les précisions des organisateurs, l'alternance se fait entre six étapes de plaine, sept accidentées, six en montagne et deux contre-la-montre individuels.

(Avec les informations de Félix St-Aubin)

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !