•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laurent Dubreuil conserve son titre canadien au 500 m

Le patineur de Lévis frise le record canadien aux championnats nationaux. 

Dubreuil salue la foule.

Laurent Dubreuil célèbre après sa course de 500 m aux mondiaux de sprint à Hamr, en Norvège.

Photo : ntb scanpix/afp via getty images / GEIR OLSEN

Radio-Canada

Laurent Dubreuil nourrit de grandes ambitions pour la prochaine saison. Il a livré la marchandise à sa première compétition de la saison, avec une victoire au 500 m des championnats canadiens de patinage de vitesse sur longue piste mercredi, à l’anneau olympique de Calgary. 

Champion du monde en titre sur cette distance, Dubreuil a arrêté le chronomètre à 34,12 secondes, à un centième du meilleur temps de sa carrière. Il a devancé le vétéran Gilmore Junio (34,59) et la révélation de cette première journée, le Gatinois Cédrick Brunet (34,97). 

Je suis content. Je pense que j’aurais pu faire un peu plus vite, c’était mon but, a reconnu Dubreuil. J’ai très hâte de me mesurer aux meilleurs au monde, mais en attendant j’ai encore du chemin à faire pour arriver à mon meilleur.

L’année 2021-2022 semble définitivement différente pour Dubreuil. L’ouverture de l’anneau de Québec lui permet de rester chez lui pour l’entraînement, mais ce n’est pas tout. Oui, l’anneau nous aide, mais en musculation, je suis plus puissant, plus fort, plus explosif. Après ça, il faut l’appliquer sur la glace. Tant et aussi longtemps que je continue de m’améliorer physiquement, ma technique est à point, je ne vois pas pourquoi je ne m’améliorerais pas en termes de temps.

Je suis dans le juste milieu, la fin vingtaine où j’ai de l’expérience, mais aussi la fougue de la jeunesse. Je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais je profite de chaque moment. 

La surprise du jour, c’est le résultat de Brunet, un partenaire d’entraînement de Dubreuil qui a suivi une progression vertigineuse. Il a fini troisième, il était 16e avant la compétition, a expliqué Dubreuil. Il était parmi les derniers à avoir le droit de faire la course. 

En longue piste, il n’y a pas de facteur chance, tu cours ta course et c’est le chrono qui détermine ton rang. Il a recoupé huit dixièmes à son temps. C'est le genre de truc que tu vois chez des enfants. Je m'entraîne avec lui, c'est le fun de voir sa progression.

Au 500 m féminin, Brooklyn McDougall a terminé avec un temps identique à celui de Marsha Hudey, mais a gagné la course à la photo-témoin.

Au 3000 m féminin, Isabelle Weidemann a devancé ses coéquipières en poursuite Ivanie Blondin et Valérie Maltais.

Au 5000 m masculin, Ted-Jan Bloemen a conservé son titre de champion canadien.

Les championnats nationaux se poursuivent jusqu’à dimanche à Calgary.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !