•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hugo Houle poursuivra sa carrière avec Israel Start-Up Nation

Hugo Houle.

Hugo Houle

Photo : AFP/Getty Images / PHILIPPE LOPEZ

Michel Chabot

Hugo Houle se joindra à l’équipe Israel Start-Up Nation (ISN) en 2022, en compagnie du Danois Jakob Fuglsang, son coéquipier chez Astana tout au long de son association de quatre ans avec la formation kazakhe.

L’athlète de Sainte-Perpétue se réjouit de retrouver plusieurs visages connus et de nombreux compatriotes canadiens au sein d’ISN, une formation détenue en partie par l’homme d’affaires montréalais Sylvan Adams.

Je suis content de courir avec Michael Woods, c’est une belle motivation, et Guillaume Boivin a bien performé au Paris-Roubaix, a dit Houle. Il y a un certain momentum qui est en train de se créer. L’équipe est en progression constante au fil des quatre ou cinq dernières années, principalement les deux dernières où l'on a vu l’arrivée de coureurs de grande qualité, avec les résultats qui en témoignent, ils sont 10es sur 18 équipes au classement UCI. Ils étaient plus loin durant les autres années, alors ça progresse. C’est l’équivalent de ce qu’est Astana cette année.

L’entente est d’une durée de trois ans pour les deux hommes, fait plutôt rare dans le WorldTour. Un tel pacte confirme le statut de vétérans établis et respectés de Houle et Fuglsang.

C’est clair que retrouver ces gars-là, c’est ce qui est le plus motivant pour moi, en plus d’avoir pu garder Jakob, c’est le meilleur des mondes pour la suite, a dit Houle. Je crois que nous pouvons apporter, à notre façon, un plus à l’équipe.

Nous nous connaissons depuis longtemps, a souligné Sylvan Adams dans un communiqué. J'ai personnellement couru contre lui quand il était chez les juniors (il était très fort). Plus tard, Hugo a couru pour l'équipe canadienne pro-continental Spidertech que je finançais. Hugo est devenu un bon pro, comme je le lui ai mentionné après la signature du contrat.

À 31 ans, le Québécois a bon espoir que sa carrière prendra un nouvel élan, lui qui a remporté le contre-la-montre des récents Championnats canadiens, en Beauce.

J’ai eu une progression constante durant mes cinq années chez AG2R et j’ai eu une progression constante pendant quatre ans chez Astana, donc je vise la même chose, continuer à évoluer. Le fait de changer d’organisation, ça va m’apporter un nouveau défi qui va me stimuler à continuer de repousser mes limites et travailler avec de nouvelles personnes qui vont m’apporter un nouveau savoir ou d’autres méthodes d’entraînement.

Une citation de :Hugo Houle

J’étais assez confortable chez Astana, je connaissais bien les entraîneurs, les nutritionnistes, etc. C’est toujours bien de pouvoir progresser et j'ai bon espoir que l’équipe va me permettre d’atteindre de meilleurs objectifs.

Boivin heureux pour son ami

Joint chez lui à Montréal, Guillaume Boivin jubilait à l'idée de retrouver Hugo Houle qu'il connaît depuis ses débuts, à l'adolescence.

Je suis vraiment heureux de courir avec Hugo, 10 ans après avoir été dans la même équipe professionnelle (Spidertech). Nous avons vécu de belles aventures ensemble cette année, les Jeux Olympiques et les Championnats du monde, et ça va se poursuivre.

Selon Boivin, Hugo Houle a toujours fait les choses tranquillement et il a pris le temps de gravir tous les échelons avant d'accéder au plus haut niveau.

Il n’était pas pressé, il voulait bien faire les choses et ç’a fait en sorte qu’il a bâti une solide fondation, a indiqué Boivin. Et là, il récolte le fruit de son labeur. C’est un coureur extrêmement solide sur qui on peut compter, sur plusieurs types de terrains, en tout temps. Tout le crédit lui revient, il a travaillé fort tout au long de sa carrière et il ne s’est jamais plaint.

Premier Tech en recherche d'un partenariat

Une clause du contrat de Houle prévoit toutefois qu'il pourrait suivre Premier Tech si la multinationale québécoise investit avec une autre formation.

C'est le deal, a confirmé Houle, durant une visioconférence, mardi, alors qu’il était chez lui, à Monaco.

Premier Tech, qui a rompu son association avec Astana en raison de désaccords quant à la gestion de l’équipe, discutait depuis plus de deux mois avec Gerry Ryan de la formation australienne Bike Exchange. Mais les négociations sont rompues entre les deux parties.

C’est ce que Jean Bélanger, le président de Premier Tech nous a confirmé sans vouloir offrir plus de commentaires à ce sujet.

S'associera-t-il maintenant à Israel Start-Up Nation? Le temps le dira. M. Bélanger estime à 50 % les chances que Premier Tech annonce un nouveau partenariat avec une formation du World Tour au début de l'hiver. Sinon, les probabilités sont encore plus élevées pour que l'entreprise de Rivière-du-Loup se joigne à une équipe à temps pour le prochain Tour de France.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !