•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Belzile commencera la saison avec le Canadien

Deux hockeyeurs se félicitent après un but.

Alex Belzile a connu une excellente saison préparatoire avec le Tricolore, aux dires de son entraîneur Dominique Ducharme. (archives)

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Dans les patins d'Alex Belzile, nombreux sont les joueurs de hockey qui auraient abandonné leur rêve de jouer dans la Ligue nationale de hockey. Or, l'attaquant natif de Saint-Éloi, au Bas-Saint-Laurent, voit sa ténacité récompensée: il amorcera la saison 2021-2022 dans l'uniforme du Canadien de Montréal.

Belzile est donc l'un des six Québécois qui portent les couleurs du Tricolore en ce début de saison. Les autres sont le Gaspésien Cédric Paquette, Mathieu Perreault, Jonathan Drouin, David Savard et le gardien Samuel Montembeault.

Profitant de nombreuses blessures chez les attaquants, dont celle de l'ailier gauche Mike Hoffman, Belzile réalise son rêve.

Un gars comme moi ne peut pas s'asseoir sur ses lauriers. Chaque jour, je me présente sur la glace pour montrer ce que je suis capable de faire, a affirmé le Bas-Laurentien en conférence de presse, manifestement très fier d'enfiler le chandail de la Sainte-Flanelle.

La persévérance de l'ancien joueur de l'Océanic de Rimouski a fini par porter ses fruits. Âgé de 30 ans, Belzile a dû faire un long détour de trois saisons par la East Coast Hockey League avant d'écarquiller les yeux des dépisteurs de la Ligue nationale de hockey.

« Au fond de moi, j'ai toujours su que je voulais m'établir dans la Ligue nationale de hockey. [...] Peu importent les déceptions de la vie, l'important, c'est la manière dont tu te relèves. »

— Une citation de  Alex Belzile, attaquant du Canadien de Montréal

Alex Belzile aura droit à un coéquipier qui est aussi natif de l'Est-du-Québec en Cédric Paquette. Ce dernier était de retour sur la glace avec ses coéquipiers, lundi, après avoir soigné une blessure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !