•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valtteri Bottas l’emporte en Turquie, Lance Stroll 9e

Valtteri Bottas s'asperge de vin mousseux.

Valtteri Bottas remporte le Grand Prix de Turquie

Photo : Getty Images / Peter Fox

Radio-Canada

Valtteri Bottas a évité les pièges du circuit d'Istanbul, détrempé par la pluie dimanche. Il a devancé Max Verstappen qui prend la tête du classement des pilotes par 6 points sur Lewis Hamilton.

Valtteri Bottas voulait gagner cette course. Parti de la pole position, il a devancé Max Verstappen au premier virage et a pris le large sur une piste très piégeuse en raison de la bruine qui n'a pas arrêté de tomber.

Le Finlandais a laissé momentanément le commandement à Charles Leclerc (Ferrari) après son arrêt aux puits, mais l'a récupéré à 11 tours de l'arrivée. Le Monégasque a fini au pied du podium, en 4e place.

Ce fut une de mes meilleures courses, a admis Bottas. J'ai été en contrôle du début à la fin. J'avais vraiment confiance en la voiture qui a bien réagi dans ces conditions extrêmes.

Valtteri Bottas négocie une série de virages devant Max Verstappen sur le circuit d'Istanbul.

Valtteri Bottas devant Max Verstappen à Istanbul

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Parti de la 11e place sur la grille, Lewis Hamilton n'a pu faire mieux que le 5e rang. Alors qu'il roulait en 3e place, son équipe lui a demandé de rentrer aux puits à 4 tours de l'arrivée. Hamilton a obtempéré, mais n'était pas d'accord.

Pourquoi avez-vous laissé partir une place [sur le podium] ? a-t-il demandé, frustré, par communication-radio à son équipe.

J'aurais dû écouter mon instinct et rester en piste, mais l'équipe me dit que mes pneus n'auraient pas tenu la distance. Je suis frustré surtout contre moi-même, a expliqué Hamilton.

C'est frustrant, mais ça aurait pu être pire, a-t-il ensuite relativisé. À un moment, le pilote a des infos et l'équipe en a d'autres. Pour nous, c'est compliqué d'avoir une vue d'ensemble, c'est pourquoi on doit faire confiance à l'équipe.

Le Britannique laisse la tête du classement à Verstappen, qui se donne une avance de 6 points (262,5 contre 256,5).

Pas une course facile. Je ne pouvais pas attaquer comme je le voulais, car il fallait préserver les pneus, et Valtteri avait un trop bon rythme. Donc, je suis très content de cette 2e place, a expliqué le Néerlandais.

Il faut dire que les pneus intermédiaires pour la pluie finie, utilisés durant la course, avaient tendance à se détériorer sur le circuit turc, devenu très abrasif (même mouillé) pour cette édition du Grand Prix de Turquie.

La lutte pour le titre est très serrée, c'est vraiment une belle saison, a affirmé Verstappen.

Son coéquipier Sergio Pérez a réussi à dépasser Charles Leclerc à 6 tours de l'arrivée pour monter sur le podium, en 3e place, mettant un point final à un bon week-end pour l'équipe Red Bull.

Lance Stroll tourne à gauche sur un circuit mouillé.

Lance Stroll sur le circuit d'Istanbul

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Parti de la 8e place sur la grille, le Québécois Lance Stroll a réussi à rester dans les points (réservés aux 10 premiers) en finissant 9e. Il a été le dernier pilote à rester dans le même tour que le vainqueur.

Je ne pouvais pas faire mieux avec la voiture que j'avais, a précisé Stroll. Alors, je suis content du travail de l'équipe. Le circuit était tellement piégeux, et les pneus se dégradaient, il a fallu décider du meilleur moment pour les changer. Je suis content que la prochaine course soit au Texas, avant, je vais pouvoir m'arrêter chez nous, au Canada.

Stroll se rapproche à 9 points de son coéquipier Sebastian Vettel, juste devant lui au 12e rang du classement des pilotes.

Le Torontois Nicholas Latifi a terminé l'éprouvante course au 17e rang devant Vettel, qui a tenté et perdu un pari fou de rouler en pneus lisses au 37e tour. Il est rentré au tour suivant pour remettre des pneus pour la pluie.

C'était clairement une mauvaise décision de ma part, mais comme mes pneus intermédiaires étaient morts, je me suis dit que les lisses ne seraient pas pires. Je me suis trompé, a admis Vettel.

Mon dérapage dès le début, au premier tour, a ruiné ma course, a expliqué Latifi. Je n'avais pas la voiture pour remonter le peloton. C'était ma première course complète sous la pluie, je l'attendais celle-là. C'est l'expérience qui rentre.

Classement du Grand Prix de Turquie:

  • 1. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz), les 309,396 km en 1 h 31:04,103
  • 2. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 14,584 secondes
  • 3. Sergio Pérez (MEX/Red Bull-Honda) à 33,471
  • 4. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 37,814
  • 5. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) à 41,812
  • 6. Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) à 44,292
  • 7. Lando Norris (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à 47,213
  • 8. Carlos Sainz fils (ESP/Ferrari) à 51,526
  • 9. Lance Stroll (CAN/Aston Martin-Mercedes-Benz) à 1:22,018
  • 10. Esteban Ocon (FRA/Alpine-Renault) à 1 tour
  • 11. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1 tour
  • 12. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1 tour
  • 13. Daniel Ricciardo (AUS/McLaren-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 14. Yuki Tsunoda (JPN/AlphaTauri-Honda) à 1 tour
  • 15. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 16. Fernando Alonso (ESP/Alpine-Renault) à 1 tour
  • 17. Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 18. Sebastian Vettel (GER/Aston Martin-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 19. Mick Schumacher (GER/Haas-Ferrari) à 2 tours
  • 20. Nikita Mazepin (RUS/Haas-Ferrari) à 2 tours

Meilleur tour en course:

  • Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) 1:30,432 au 58e tour à la moyenne de 234,514 km/h

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !