•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dix-huit anciens joueurs auraient fraudé la NBA pour 4 millions de dollars

Un joueur en maillot vert

Anthony Allen, ancien des Celtics de Boston, est au nombre des accusés.

Photo : Getty Images / Ronald Martinez

Radio-Canada

Selon des accusations déposées jeudi en cour fédérale américaine à Manhattan, 18 anciens joueurs de la NBA auraient illégalement soutiré 4 millions de dollars au programme de santé et de bien-être de la ligue.

En fin de matinée, les autorités avaient déjà procédé à l’arrestation de 16 de ces individus et ils sont encore sous le coup d'une détention.

En vertu des accusations, ils seraient impliqués dans un stratagème frauduleux visant à présenter de faux documents afin de réclamer des remboursements pour des traitements médicaux et dentaires qu’ils n’ont jamais reçus.

Les 18 anciens joueurs figurent parmi les 19 individus accusés dans cette poursuite judiciaire.

Le stratagème aurait eu cours entre 2017 et 2020, période durant laquelle de fausses réclamations totalisant 3,9 millions de dollars ont été déposées. Les accusés auraient empoché environ 2,5 millions en ristournes frauduleuses.

Parmi les joueurs en cause, on retrouve Anthony Allen, ex-joueur défensif étoile de l’équipe championne des Celtics de Boston en 2008. Sa femme fait aussi partie du groupe d’accusés.

On y voit aussi son ancien coéquipier des Celtics Ronald Glen, Shannon Brown, double champion avec les Lakers de Los Angeles, ainsi que Melvin Ely, couronné avec les Spurs de San Antonio en 2007.

La plupart des autres joueurs interpellés n’ont connu que de brèves carrières dans la NBA et n’ont tenu que des rôles de second plan avec leurs équipes respectives.

Parmi eux, on compte Sebastian Telfair, un excellent joueur au niveau secondaire qui n’a jamais répondu aux attentes fondées en lui au sein des huit équipes de la NBA pour lesquelles il a joué.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.