•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carey Price entre dans le programme d’aide de la LNH

Le gardien de but est concentré pendant les hymnes nationaux.

Carey Price

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

L'Association des joueurs a annoncé jeudi que Carey Price avait volontairement intégré le programme d'aide de la Ligue nationale de hockey (LNH) et qu'il sera à l'écart du Canadien pour une période indéterminée.

Le programme d'aide de la LNH, créé en 1996, offre du soutien aux joueurs aux prises avec des problèmes d'abus de substance, de santé mentale ou de toute autre nature. Dans les récentes saisons, Bobby Ryan, des Sénateurs d'Ottawa, et Connor Ingram, des Predators de Nashville, ont entre autres fait appel au programme.

La femme de Carey Price, Angela, a publié un message sur son compte Instagram expliquant que son époux avait pris cette décision afin de placer sa santé mentale en premier, en soulignant l'importance de ne pas seulement en parler, mais en le montrant et en faisant le travail nécessaire pour être mieux. Elle ajoute qu'il prend la meilleure décision pour sa famille et pour lui-même.

En conférence de presse en matinée, le directeur général Marc Bergevin n'est pas entré dans les détails parce que la situation est confidentielle.

Carey Price prend une pause pour sa santé mentale

Je ne peux pas. Et même si je pouvais, il faut que je respecte sa vie personnelle et le soutenir dans sa décision et le processus, a-t-il souligné.

Aujourd'hui, je ne pense pas à Carey Price le gardien de but du Canadien de Montréal, mais Carey Price l'être humain [...] Aller chercher de l'aide demande beaucoup de courage et, à la fin de la journée, je crois que tout va revenir à la normale. Mais c'est certain qu'il y a une inquiétude, a-t-il ajouté.

Plus tard, le directeur général du CH s'est montré très ému lorsqu'on lui a demandé de commenter sa relation avec Price. Ravalant ses larmes, il a été simplement capable de dire c'est difficile en parlant de la situation actuelle que vit son gardien, sans élaborer davantage.

Marc Bergevin a avoué avoir été pris par surprise, mercredi, par la décision de son gardien numéro un d'entrer dans le programme d'aide de la LNH. Une surprise partagée par l'entraîneur-chef Dominique Ducharme.

On veut que nos gars soient heureux, soient bien. On appuie Carey à 100 % là-dedans. On veut qu'il revienne et qu'il soit en pleine forme autant physiquement que mentalement. Il n'y avait aucun signe qui aurait pu nous amener à penser à ça, a assuré Ducharme.

L'acquisition au ballottage, dimanche, du gardien québécois Samuel Montembeault se voulait plutôt une police d'assurance face à la rééducation de Price. De l'enflure avait été constaté à son genou gauche opéré le 23 juillet. Dominique Ducharme avait déjà annoncé qu'il ne commencerait pas la saison dans les filets plus tôt cette semaine.

Je voyais que, quand Carey sortait de la patinoire, son genou enflait un peu. On avait fait un suivi avec le docteur. Je voulais prendre des précautions et aujourd'hui (jeudi), ç'a bien tourné d'être allé chercher Samuel au ballottage, a dit Bergevin.

Quand il lui a été demandé de tracer des parallèles entre la situation de Price et celle de Jonathan Drouin, qui a pris congé de l'équipe au printemps dernier pour des raisons personnelles, avouant à son retour dans le giron de l'équipe en septembre qu'il souffrait d'anxiété, le DG a appuyé sur le fait que chaque cas est différent.

Seul Carey peut répondre à cette question, mais le processus a été différent avec Jo. Je ne peux pas rentrer dans les détails en ce qui en concerne Carey. Jo a pris un pas vers l'avant avec ce qui l'affectait et, éventuellement, Carey le fera, a-t-il mentionné.

Le directeur général s'est adressé aux joueurs jeudi matin pour leur annoncer que le gardien vedette serait à l'écart pour une période indéterminée (qui sera d'au moins 30 jours, a précisé Bergevin).

Les gars sont touchés, secoués. C'est notre gros morceau, mais c'est aussi un coéquipier, une personne dont ils sont proches. Il faut passer au travers, c'est arrivé l'an passé, c'est une chose qu'on ne souhaite pas, mais ce sont des choses qui arrivent. Et il faut faire face à la musique et continuer à avancer, a-t-il raconté.

Vous le savez, nous formons un groupe fort et uni. C'est comme voir partir un frère, un ami, c'est quelqu'un qui est près de nous. Pour les joueurs, je l'ai senti quand Marc a annoncé la nouvelle aux joueurs. Les gars entre eux autres, ils prennent soin d'eux autres. Ils veulent vraiment que tout le monde soit heureux et se sente bien. Comme équipe de hockey, on a déjà fait face à de l'adversité. On dirait que ça ne nous lâche pas, mais on sait comment réagir. On va se serrer les coudes, et on va passer au travers, a insisté Ducharme.

Carey Price prend une pause et demande de l'aide

Le CH a par ailleurs annoncé que la situation contractuelle de Marc Bergevin ne serait pas résolue ni avant ni pendant la saison. Son contrat de cinq ans prendra fin à la conclusion de la campagne.

J'aime ce que je fais. J'adore être le DG du Canadien de Montréal. C'est certain que tu as des hauts et des bas. Je pense que je suis équipé pour passer ces choses-là. Il y a des hauts et des bas, quand tu es en charge d'une organisation, a-t-il répété.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !