•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Programme triple, le 17 décembre, au Centre Bell

Artur Beterbiev les bras levés en signe de victoire.

Artur Beterbiev

Photo : Getty Images / Jonathan Daniel

Jean-François Chabot

Selon ce qu’a appris Radio-Canada Sports, une annonce est imminente pour la tenue d’une soirée de boxe comprenant trois combats de championnat du monde, le 17 décembre prochain, au Centre Bell.

Le promoteur Yvon Michel n’a pu être joint pour commenter la nouvelle, mais selon nos sources, les amateurs verront en action Kim Clavel, Marie-Eve Dicaire et Artur Beterbiev dans la quête ou la défense d’une ceinture mondiale.

Clavel (14-0, 2 K.-O.), déjà détentrice du titre WBC Silver des mi-mouches, se mesurerait à la championne du monde, la Mexicaine Yesenia Gomez (17-5-3-1, 6 K.-O.).

Dicaire, qui n’a pas boxé depuis sa défaite aux mains de Claressa Shields, à Flint, au Michigan, en mars dernier, aurait quant à elle l’occasion de mettre la main sur le titre vacant des super-moyennes de la WBO.

Des négociations seraient toujours en cours avec deux adversaires possibles. Une offre avait initialement été faite à la Norvégienne Cecilia Braekhus (36-2, 9 K.-O.), mais cette dernière a décliné l’invitation.

Enfin, le clou de la soirée verrait le Russe Artur Beterbiev (16-0, 16 K.-O.) défendre sa ceinture des mi-lourds du WBC face à l’Américain et aspirant obligatoire Marcus Browne (24-1, 16 K.-O.).

À l’origine, ce Montréalais d’adoption, également détenteur du titre mondial de la WBA, visait un autre combat d’unification contre Joe Smith fils (27-3, 21 K.-O.), champion de la WBO, mais ce projet est mort avant de voir le jour.

Le groupe américain Top Rank a indiqué avoir remporté l’appel d’offres pour l’organisation du combat et souhaiterait tenir l'événement à Montréal. Rappelons que Beterbiev ne s’est pas battu au Québec depuis décembre 2016.

En mars 2020, Groupe Yvon Michel et Top Rank avaient dû abandonner leur tentative d’organiser un combat de Beterbiev à Québec en raison de la pandémie de COVID-19.

Le rendez-vous présenté dans un Centre Bell rempli de spectateurs pleinement vaccinés constituerait un baume sur une année 2021 extrêmement difficile pour la promotion de la boxe professionnelle au Québec, comme partout dans le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !