•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Evander Kane est l’objet d'une enquête pour avoir utilisé une fausse preuve vaccinale

Le joueur patine.

Evander Kane

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

La Presse canadienne

L'attaquant des Sharks de San José Evander Kane fait l'objet d'une enquête parce qu'il aurait utilisé un faux passeport vaccinal.

Une personne au courant des détails de l'enquête a révélé à l'Associated Press que la LNH mène l'enquête.

Front Office Sports en avait d'abord divulgué la tenue.

L'utilisation d'un faux passeport vaccinal est illégale au Canada et aux États-Unis. Elle va aussi à l’encontre des règles de la ligue.

Il s'agit de la plus récente enquête à toucher Kane. Il a été blanchi le mois dernier d'avoir fait des paris sur des rencontres de la LNH, dont certains contre les Sharks. Ces allégations avaient été faites par son ex-conjointe.

La ligue a indiqué ne pas avoir trouvé de preuves de ces allégations, mais qu'elle en vérifiait d'autres. Kane a aussi été accusé par Anna Kane d'agression physique et sexuelle. Il a nié ces gestes.

Kane et les Sharks ont convenu qu'il allait demeurer à l’écart de l'équipe pendant ces enquêtes.

Le hockeyeur de 30 ans en est à la troisième saison de son contrat de sept ans, d’une valeur de 49 millions de dollars.

Les Sharks sont sa troisième organisation après les Thrashers d'Atlanta/Jets de Winnipeg et les Sabres de Buffalo.

La saison dernière, il a inscrit 22 buts et 27 aides en 56 rencontres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !