•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des joueurs de la LNH inspirés par les récents exploits des athlètes canadiennes

Les joueuses de l'équipe canadienne avec leurs médailles d'or.

Les Canadiennes ont obtenu le premier titre olympique en soccer féminin dans l'histoire du pays aux Jeux de Tokyo.

Photo : afp via getty images / LOIC VENANCE

La Presse canadienne

Les exploits des athlètes féminines canadiennes au cours de l’été ne sont pas passés inaperçus dans la Ligue nationale de hockey.

Pierre-Luc Dubois se souvient d’avoir interrompu son entraînement pour regarder la finale olympique de soccer féminin entre le Canada et la Suède. Tous ceux qui étaient présents suivaient attentivement le déroulement de la rencontre, remportée en tirs de barrage par les Canadiennes.

J’en ai des frissons en y pensant, a dit l’attaquant des Jets de Winnipeg. Tout le monde dans le gym était debout pour regarder la télé.

Les joueuses canadiennes courent toutes ensemble en criant sur le terrain.

L'équipe canadienne avait remporté la médaille de bronze aux deux dernières éditions avant Tokyo 2020.

Photo : Getty Images / Francois Nel

Thomas Chabot a lui aussi été captivé par le fabuleux parcours des Canadiennes vers leur premier titre olympique en soccer, et par toutes ces autres athlètes féminines du pays qui ont réalisé des choses remarquables ces derniers mois.

C’est formidable, a lancé le défenseur des Sénateurs d’Ottawa. C’est amusant de voir des gens avoir du succès. Ça me donne toujours le sourire de les regarder et de les voir performer à leur meilleur. C’est spécial.

Mac Neil et Oleksiak dominantes à Tokyo

Maggie Mac Neil et Penny Oleksiak ont mené la charge à la piscine au Japon, où les Canadiennes ont remporté les 13 premières médailles du pays. Au total, 18 des 24 médailles gagnées par le Canada l’ont été par des femmes.

La nageuse canadienne affiche un grand sourire avec sa médaille de bronze dans sa main droite, lors de la cérémonie de remise de médailles du 200 m style libre.

Penny Oleksiak a remporté trois médailles aux Jeux olympiques de Tokyo.

Photo : David Letky

Il y a aussi eu cette victoire spectaculaire des Canadiennes contre les Américaines en finale du Championnat du monde de hockey grâce à un but en prolongation de Marie-Philip Poulin. Sans oublier la performance éblouissante de Leylah Annie Fernandez aux Internationaux de tennis des États-Unis, où elle a atteint la finale.

J’étais assis et je regardais [Fernandez] jouer et je me disais : "C’est une année incroyable pour les Canadiennes." C’est vraiment cool de voir ça, a raconté le défenseur de l’Avalanche du Colorado Cale Makar.

Elle tient la plaque de finaliste.

Leylah Annie Fernandez

Photo : Getty Images / Elsa

Nick Suzuki en pense tout autant. Comme Dubois, il était au gym pendant la finale olympique de soccer féminin.

J'ai mis le match sur mon cellulaire et il y avait une dizaine de gars de la LNH qui le regardaient. On devait ensuite aller sur la glace, alors je l’ai apporté dans le vestiaire et j’ai été en retard pour la séance. Je ne pouvais pas rater les tirs de barrage, a dit le joueur du Canadien de Montréal.

À la hauteur de Crosby en 2010

Selon Pierre-Luc Dubois, cette finale olympique a été aussi marquante que celle de l’équipe masculine canadienne de hockey aux Jeux de Vancouver en 2010. Sidney Crosby avait dénoué le débat en prolongation face aux États-Unis pour procurer l’or au pays.

C’est du même niveau. C’est un moment que beaucoup de Canadiens se souviendront pour le reste de leur vie.

L’attaquant des Maple Leafs de Toronto Mitch Marner a surtout été marqué par le triomphe des Canadiennes au mondial de hockey. Pendant les deux dernières années, il a eu l’occasion de côtoyer plusieurs joueuses de l’équipe nationale en salle d'entraînement.

Elles n’avaient pas joué de match depuis 18 ou 19 mois, a rappelé Marner. Elles étaient toujours contentes de venir au gym, de travailler fort et de se pousser les unes les autres. De les voir gagner l’or et que tout leur travail ait rapporté, c’était formidable.

Entourée de ses coéquipières, elle soulève le trophée.

Marie-Philip Poulin (au centre) a gagné son premier Championnat du monde comme capitaine.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Pour le défenseur des Oilers d’Edmonton Darnell Nurse, dont la sœur Kia est l’un des piliers de l’équipe nationale de basketball, les derniers mois ont démontré l’importance du sport féminin au pays.

Je ne dis pas que tout est parfait. Il y a toujours la question de l’équité et des ressources monétaires qui doivent être mieux réparties entre les sports féminins et masculins. Mais ça montre que nous prenons le sport féminin au sérieux.

C’était tout un été pour les athlètes féminines canadiennes, a ajouté l’attaquant des Jets Mark Scheifele. Espérons que ça annonce ce qui s’en vient.

Les femmes aux commandes

Hayley Wickenheiser, qui a aidé le pays à gagner quatre titres olympiques en hockey féminin, est impatiente de voir la suite pour les athlètes canadiennes.

Elles mènent la charge. J’espère que ça engendrera une meilleure couverture télévisuelle des sports féminins et plus d’argent pour les athlètes professionnelles. C’est excitant. J’espère que ces performances pourront propulser le sport féminin. C’est le prochain test, mais c’était beau à voir.

Une citation de :Hayley Wickenheiser

Directrice du développement des joueurs des Maple Leafs, Wickenheiser se souviendra longtemps elle aussi de cette finale olympique de soccer.

Je l’ai regardée dans une salle à manger avec plusieurs joueurs. On hurlait et on sautait comme des enfants quand elles ont gagné.

Pierre-Luc Dubois espère que cet été hors du commun inspirera la prochaine génération d'athlètes canadiens.

Quand tu gagnes, tu inspires de nouvelles personnes, de nouveaux athlètes. Juste un été peut aider à trouver la prochaine Penny [Oleksiak], Christine Sinclair ou Marie-Philip Poulin. C’est fantastique ce qu’elles ont fait pour le pays, a conclu Dubois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !