•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les épreuves-tests olympiques commencent en Chine

Un homme marche devant une enseigne des Jeux olympiques de Pékin.

Les JO d'hiver de 2022 commencent le 4 février.

Photo : Getty Images / Kevin Frayer

Agence France-Presse

Plus de 2000 athlètes et officiels étrangers participeront à partir de cette semaine à une série d'épreuves-tests pour les Jeux olympiques d'hiver de Pékin, à quatre mois du coup d'envoi de l'événement, le 4 février 2022.

Des épreuves seront organisées en patinage de vitesse, en luge, en bobsleigh, en hockey, en ski et en surf des neiges.

Ces compétitions, qui permettent aux athlètes de découvrir les sites olympiques et aux organisateurs de roder le fonctionnement de leurs installations, sont traditionnellement programmées à un an des Jeux. Elles n'ont pas pu avoir lieu l'hiver dernier en raison de la pandémie de COVID-19 et des restrictions de voyage.

Parmi les épreuves à venir, il y a notamment du 8 au 10 octobre l'Omnium de Chine de patinage de vitesse avec des participants venant de Corée du Sud et des Pays-Bas au stade national de patinage de vitesse, surnommé le ruban blanc.

Les étapes de Coupe du monde de ski alpin, de ski de fond, de saut à ski ou encore les Championnats du monde de ski acrobatique et de surf des neiges, qui devaient servir d'épreuves-tests à l'hiver 2020-21, ont ainsi été annulés.

Comme lors des Jeux olympiques de Tokyo, les participants devront subir un test de dépistage de la COVID-19 tous les jours et fournir des tests de dépistage négatifs à leur entrée en Chine.

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé la semaine dernière que les spectateurs venant de l'étranger ne pourront pas assister aux Jeux olympiques.

Seuls les participants entièrement vaccinés, y compris les représentants des médias et le personnel travaillant sur place, seront dispensés d'une quarantaine de 21 jours et pourront entrer dans la bulle olympique, qu'ils ne pourront quitter pendant les Jeux.

Du moment où ils entrent dans la bulle jusqu'au moment où ils quittent la Chine, nous appliquerons strictement les politiques de gestion en boucle fermée, a précisé Huang Chun, responsable de la prévention et du contrôle des épidémies du comité d'organisation des Jeux.

Dans cette boucle fermée, tous les participants à l'événement peuvent uniquement se déplacer entre les sites de compétition et participer à des activités liées à leur travail, à la compétition et à l'entraînement. Les autres activités ne sont pas autorisées, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !