•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entraîneur de la NWSL congédié après des allégations de coercition sexuelle

Il regarde devant lui, les bras derrière le dos.

Paul Riley

Photo : Andy Mead/isiphotos.com

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Courage de la Caroline du Nord, dans la NWSL, a congédié son entraîneur-chef Paul Riley, jeudi, après des allégations de coercition sexuelle envers des joueuses.

Une enquête du site The Athletic publiée jeudi présente des témoignages de harcèlement et d’inconduite sexuelle formulés par de nombreuses joueuses qui ont travaillé avec Riley depuis 2010. Deux anciennes de la NWSL, Sinead Farrelly et Mana Shim, ont accepté de parler à visage découvert.

Le Courage a réagi quelques heures plus tard en mettant fin à son association avec Riley et en qualifiant les allégations de très graves.

L’Association des joueuses de la NWSL avait exigé en matinée qu’une enquête soit menée sur les antécédents de Riley, dont le lien d’emploi avec les Thorns de Portland n’avait pas été renouvelé en 2015 après qu’une enquête interne eut révélé des transgressions flagrantes aux politiques de l’entreprise, selon un communiqué des Thorns, qui ont précisé avoir transmis ces constations à la ligue.

Riley, qui est entraîneur depuis 1986, s’était trouvé un autre emploi d’entraîneur-chef dans la NWSL quelques semaines plus tard avec le Flash de Western New York, devenu le Courage en 2017.

La NWSL a indiqué avoir transmis le dossier de Riley au Centre américain pour le sport sécuritaire.

Bandeau consultez Tellement soccer

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...