•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raconter et enseigner l’histoire des héros sportifs autochtones

Interface de l'expérience éducative : Héros sportifs autochtones avec quelques photos des athlètes autochtones inclus dans les différents chapitres du programme.

Interface de l'expérience éducative : Héros sportifs autochtones

Photo : Programme éducatif du site: indigenousheroes.ca

Radio-Canada

Les athlètes autochtones du Canada ont offert des performances incroyables sur les plus grandes scènes du monde, mais à l'exception de Carey Price et de quelques autres grands du hockey, combien de héros sportifs autochtones sont réellement connus? Les jeunes Canadiens peuvent rêver de devenir les prochains Bianca Andreescu, Andre De Grasse ou Chris Boucher, mais les jeunes Autochtones doivent faire des recherches approfondies pour trouver des héros qui leur ressemblent. C'est sur le point de changer.

L’Expérience éducative des Héros sportifs autochtones est à la fois une multiplateforme, un livre, un programme et une célébration des 14 membres du Temple de la renommée autochtone du Canada. Ce contenu est disponible gratuitement pour tous les enseignants et les élèves, de la maternelle à la 12e année (5e secondaire au Québec). Même si le livre est destiné aux niveaux intermédiaires, les activités d’apprentissage sont aussi adaptées à une clientèle plus vieille et plus jeune.

Ce projet a vu le jour à la suite d’une demande faite à tous les ordres du gouvernement, en collaboration avec les peuples autochtones, de fournir une éducation publique qui raconte l’histoire nationale des athlètes autochtones.

Cheryl Bernard, présidente et chef de la direction du Panthéon des sports canadiens, a entendu l'appel. Dès le début de ce projet, son désir était de présenter le matériel d'une manière qui donne aux enseignants la capacité d'intégrer les perspectives autochtones dans leurs plans de cours.

Ce sont d'excellents objectifs, mais comment les nombreuses personnes non autochtones s'assurent-elles de faire ce qu’il faut comme il le faut? En octobre 2020, Janice Smith, vice-présidente et chef des opérations du Panthéon des sports canadiens, a convoqué les membres encore vivants du Panthéon des sports autochtones pour une consultation et une conversation de trois jours. Des écrivains et des éditeurs autochtones étaient aussi de la rencontre.

Alwyn Morris, double médaillé des Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, est l'un des athlètes dont l’histoire est racontée par le programme éducatif. Le kayakiste de vitesse de la nation mohawk de Kahnawake s'est impliqué parce que la plupart des Canadiens en savent peu sur la place des athlètes autochtones.

En ce qui concerne les jeunes autochtones, il y a eu un éveil de la culture et de la fierté autochtone, et cette ressource ne peut que contribuer à soutenir leurs rêves et leur potentiel. Avec cette plateforme multimédia à la portée de tous, un plus grand nombre d'Autochtones seront reconnus pour leur contribution pour leur sport et pour la société canadienne, explique Morris.

Noor Fatima a travaillé sur ce projet depuis le début. Elle a fait des pieds et des mains pour retrouver des artefacts à emprunter et à numériser, pour ainsi aider à raconter les histoires des athlètes. Ses yeux s'illuminent lorsqu'elle montre la plume d'aigle que Morris a partagée. C'est la même plume qu'il a soulevée au-dessus de sa tête, médaille d’or au cou, lors de sa cérémonie de remise des médailles en 1984.

Alwyn brandit une plume au-dessus de sa tête.

Alwyn Morris, à droite, et son partenaire de kayak Hugh Fisher sur le podium des Jeux olympiques de 1984.

Photo : La Presse canadienne

Une ancienne, mais aussi en quelque sorte une nouvelle histoire ont impressionné Noor Fatima. À 92 ans, le fils de Joseph Benjamin Keeper a partagé certains des biens de son père. Les performances du coureur de fond aux Jeux olympiques de 1912 sont, à ce jour, les meilleurs résultats du Canada au 10 000 m.

L’Expérience éducative des Héros sportifs autochtones comporte 13 chapitres sur les athlètes du Temple de la renommée, notamment Colette Bourgonje, Alex Decoteau, Sharon-Anne et Shirley Firth, Horn-Miller, Bill Isaacs, Joe Benjamin Keeper, Chef Wilton Littlechild, Harry Xul-Si-Malt Manson, Alwyn Morris, Gaylord Powless, Ross Powless, Bryan Trottier et Tom Longboat.

D'autres chapitres se pencheront sur le prix Tom-Longboat, son héritage et ses lauréats, ainsi que l'influence des événements sportifs autochtones.

(D'après un texte de David Giddens, de CBC Sports)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !