•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La NBA fait connaître les restrictions réservées aux joueurs non vaccinés

Les joueurs non vaccinés devront se plier à plusieurs restrictions.

Un match se déroule devant des gradins pleins.

Le calendrier de la NBA se mettra en branle le 19 octobre.

Photo : usa today sports / Joe Camporeale

Associated Press

La NBA a envoyé, mardi, des protocoles provisoires de santé et de sécurité à ses équipes.

On y détaille comment les joueurs non vaccinés subiront des tests de dépistage beaucoup plus souvent que ceux vaccinés, en plus de devoir se soumettre à plusieurs restrictions.

Parmi les règles pour les joueurs non vaccinés :

  • ils ne pourront pas manger dans la même pièce avec des coéquipiers ou du personnel vaccinés;
  • ils devront avoir des casiers aussi loin que possible des joueurs vaccinés;
  • ils devront rester masqués et se tenir à au moins 2 mètres des autres dans les réunions d'équipe.

Les joueurs non vaccinés seront tenus de rester à leur domicile lorsqu'ils se trouvent dans leur marché, peut-on lire dans le projet de règlement, dont une copie a été obtenue par l'Associated Press.

Ils devront aussi rester dans les hôtels de l'équipe à l'étranger. Dans les deux cas, il y a des exceptions, comme aller faire l'épicerie ou emmener les enfants à l'école.

Les joueurs non vaccinés ne seront pas autorisés à visiter des endroits à haut risque tels les restaurants, bars, clubs, lieux de divertissement et grands rassemblements intérieurs.

La ligue travaille avec le syndicat des joueurs pour finaliser les protocoles, mais certains détails ont été décidés il y a des semaines.

Cela inclut des dispositions selon lesquelles les joueurs non vaccinés subiront des tests de dépistage lors de tous les entraînements, voyages, activités d'équipe et jours de match.

Les joueurs entièrement vaccinés ne seront pas soumis à des tests, à quelques exceptions près.

Les joueurs entièrement vaccinés – environ 90 % de la ligue – seront en grande partie de retour à leurs activités habituelles.

Les joueurs non vaccinés recevront des tests rapides les jours où les équipes s'entraînent, voyagent ou organisent des événements d'équipe. Les jours de matchs, ils devront se plier à des tests reliés à des laboratoires.

Un mandat de vaccination pour les joueurs nécessiterait un accord avec leur association, a déclaré mardi le porte-parole de la NBA, Mike Bass. La NBA a fait ces propositions, mais le syndicat des joueurs a rejeté toute exigence de vaccination.

LeBron James, des Lakers, ne veut pas dire aux gens quoi faire concernant la vaccination. Il a toutefois révélé mardi qu'il est vacciné. Comme Damian Lillard, Anthony Davis et Giannis Antetokounmpo, entre autres, il l'a fait en pensant à la sécurité de sa famille.

Chacun a son propre choix à faire concernant ce qu'il pense être bon pour lui-même et sa famille.

Une citation de :LeBron James

J'étais très sceptique. Mais après avoir fait mes recherches, j'ai senti que c'était la meilleure chose à faire pour moi, ma famille et mes amis. C'est pourquoi j'ai décidé de recevoir le vaccin, a-t-il ajouté.

Bradley Beal et Andrew Wiggins, notamment, ont déclaré qu'ils n'étaient pas encore vaccinés. Devin Booker a raté le début du camp après avoir reçu un résultat positif, mais on ne sait pas s'il est vacciné.

Kyrie Irving, un vice-président de l'association des joueurs, a refusé de divulguer son statut vaccinal. Le fait qu'il n'était pas en personne à la journée des médias suggère clairement qu'il n'est pas vacciné.

Irving s'est toutefois entraîné avec les Nets, mardi, à San Diego.

Le statut de Wiggins et d'Irving est particulièrement épineux. À San Francisco et à New York, des ordonnances les obligeraient à être vaccinés ou à bénéficier d'une exemption pour jouer à domicile. La NBA a refusé une telle demande de Wiggins.

La différence entre les joueurs vaccinés et non vaccinés régira aussi les règles concernant ce qui se passe lorsque le traçage des contacts signale un joueur comme étant possiblement exposé à une personne positive à la COVID-19.

Ceux qui sont complètement vaccinés ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine dans la plupart des cas, mais auront besoin de sept jours de tests.

Les joueurs non vaccinés signalés par la recherche des contacts devront être mis en isolement pendant sept jours.

Tous les joueurs et le personnel, quel que soit leur statut vaccinal, devront porter un masque dans presque toutes les situations dans les installations de l'équipe, durant les déplacements et sur le banc, lors des matchs.

Les entraîneurs-chefs ne seront pas tenus de porter un masque durant les rencontres.

Le personnel des statistiques, les préposés des équipes et les arbitres de la NBA doivent être vaccinés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !