•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rays changent d’avis et n’afficheront pas leur projet de garde partagée

Vue de l'extérieur

Le Tropicana Field, actuel domicile des Rays de Tampa Bay, à St. Petersburg

Photo : The Associated Press / Reinhold Matay

Radio-Canada

Les Rays n'exposeront finalement pas d'affiche représentant Montréal au Tropicana Field pendant les séries éliminatoires. Le propriétaire, Stuart Sternberg, admet qu'il a fait « une grosse erreur » en proposant cette idée au départ.

Il a annoncé qu'il revenait sur sa décision lors d'une émission de radio d'avant-match des Rays mardi.

Il s'est excusé auprès des partisans, admettant avoir commis une grosse erreur puisque pareille affiche ferait ombre aux succès actuels de l'équipe.

Initialement, il était question d'installer un panneau au fond du stade qui aurait servi de symbole visible du plan de partage du club entre Montréal et Tampa Bay, un projet qui demeure toutefois bien vivant.

Je suis ici pour parler directement à nos partisans aujourd'hui. Et pour m'excuser, très franchement. J'ai toujours dit que le baseball est censé être amusant, engageant, excitant et rassembleur, a déclaré Sternberg.

J'ai fait une grosse erreur, une vraie grosse erreur, en essayant de promouvoir notre plan de villes sœurs avec une pancarte dans notre stade de baseball, a-t-il ajouté.

Sternberg a écouté les partisans

Il y a eu beaucoup de réactions sur ce sujet dans les médias aux niveaux local et national. Je sais que nous avons des partisans passionnés qui aiment cette équipe. Et je suis éternellement reconnaissant pour cela. Et cette passion se manifeste de plusieurs manières.

La dernière chose que je veux faire est de diminuer cette passion. L'erreur que j'ai commise ici est de détourner cette passion du terrain. Nos partisans méritent de se concentrer sur Wander Franco, Randy Arozarena, Brandon Lowe. On a eu une saison absolument merveilleuse. Et ce n'est pas fini, évidemment. Il y aura du temps pour discuter et débattre de l'avenir du baseball des Rays. En ce moment, il est temps de profiter du baseball des Rays.

Une citation de :Stuart Sternberg, propriétaire des Rays

Je savais qu'une affiche attirerait l’attention. Et nous voulons cette attention. Je n'ai tout simplement pas saisi que ce n'était pas le moment pour cela. Les séries éliminatoires sont un moment spécial. Le baseball d'octobre est une période spéciale pour une équipe et ses partisans, et rien ne devrait détourner l'attention de ces matchs.

Stuart Sternberg

Stuart Sternberg

Photo : The Associated Press / Chris O'Meara

Il a été mentionné que de laisser tomber le panneau ne changeait en rien le plan des Rays dans lequel ils joueraient la première partie de la saison dans un nouveau stade de baseball en plein air dans la région de Tampa Bay, puis se déplaceraient en juin à Montréal pour jouer dans un autre nouveau stade, et ce, à partir de 2028.

Avec ce plan de villes sœurs, je sais que nous avons trouvé un moyen de faire exactement ce qu’on souhaitait. Je suis fébrile. Je suis enthousiaste. Et nos partisans méritent de comprendre à quel point la situation est grave.

Le président de l'équipe, Matt Silverman, a déclaré samedi qu'avec leur bail au Tropicana Field qui expire après la saison 2027, le moment de résoudre l'avenir de la franchise c’est maintenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !