•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau rival pour Oscar Rivas en championnat du monde

Il lance un coup à son adversaire qui tente de se protéger.

Oscar Rivas (à gauche)

Photo : Reuters / Andrew Couldridge

Jean-François Chabot

À moins d’un mois de la date prévue pour la présentation du combat de championnat du monde des super-lourds-légers du WBC, Oscar Rivas sait que l’identité de son adversaire a changé.

Non vacciné, l’Américain Bryant Jennings (24-4, 14 K.-O.), initialement pressenti par le World Boxing Council et par le Groupe Yvon Michel (GYM), a soudainement renoncé à l’être et à se soumettre à la quarantaine obligatoire imposée à tout voyageur non vacciné entrant au Canada.

Yvon Michel explique avoir communiqué avec le gérant de Jennings, Josh Dobbin, mardi dernier, pour lui demander la preuve de vaccination du boxeur. Le lendemain, la réponse est venue, indiquant que ce dernier n’était pas vacciné et qu’il n’avait pas l’intention de l’être. Ce boxeur affiche ses croyances anti-vaccin depuis longtemps.

Michel a aussitôt écrit à l’organisme Retour aux sports, chapeauté par Sports Canada, Patrimoine Canada et Santé publique Canada, pour connaître toutes les conditions qui permettraient à Jennings de venir se battre à Montréal.

Même en lui signifiant que sa quarantaine n’avait pas à se faire dans une chambre d’hôtel et qu’il pouvait louer une maison et y aménager un petit gymnase, Jennings est demeuré campé sur ses positions.

Peu après 21 h dimanche, Jennings a utilisé son compte Twitter pour indiquer qu’il renonçait à se battre au Canada et qu’il lui apparaissait inacceptable de devoir s’isoler de la sorte sans pouvoir s’entraîner adéquatement à deux semaines d’un combat de championnat du monde.

GYM en mode proactif

GYM n’a pas attendu pour se placer en mode plan B. Il va de soi qu’Yvon Michel se serait bien passé de ça, un dimanche soir.

Je n’avais pas parlé à Mauricio Sulaiman (président du WBC). Je n’avais pas parlé à ESPN. Je devais les contacter parce que je ne voulais pas qu’ils apprennent ça par les médias, a-t-il dit à Radio-Canada Sports.

Le promoteur voulait de plus rassurer les quelque 700 amateurs qui s’étaient procuré des billets pour l’événement qui doit se tenir au Théâtre Olympia.

Plus tôt dans la semaine, quand j’ai senti qu’on pourrait avoir un problème, j’ai entrepris des démarches auprès d’autres boxeurs pour m’enquérir de leur disponibilité. Dès mercredi, j’ai communiqué trois noms à Marc Ramsay (l’entraîneur d’Oscar Rivas). Il m’est revenu avec son choix que j’ai soumis dimanche au WBC et à ESPN.

Une citation de :Yvon Michel, promoteur et président de Groupe Yvon Michel
Un homme en entrevue

Yvon Michel

Photo : Radio-Canada

Selon ce qu’il a mentionné lundi matin, l’identité du substitut a été acceptée par les deux partenaires. Le contrat doit encore être signé. Il restera à la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) à apposer son sceau d’approbation pour confirmer le tout.

Ce n’est qu’à ce moment qu’Yvon Michel dévoilera le nom de celui qui se retrouvera dans le ring face à Rivas (27-1, 19 K.-O.), le 22 octobre.

Pour ce qui est du degré de préparation physique de ce remplaçant de dernière minute, Michel a souligné que celui-ci se préparait déjà pour un combat prévu le 30 octobre en Allemagne.

Cette carte a cependant été annulée en raison d’une résurgence de la COVID-19.

On travaillait déjà dans des conditions souvent difficiles, a renchéri Yvon Michel. Mais avec la COVID, c'est encore pire!

À propos de Marie-Pier Houle à TLMEP

Invité à commenter la présence de Marie-Pier Houle à l’émission Tout le monde en parle, Yvon Michel s’est dit très fier de la prestation de sa protégée.

J’ai trouvé Marie-Pier très forte. J’ai beaucoup d’admiration pour elle. Elle a parlé avec son cœur. Elle n’a pas cherché de faux-fuyants ou de cacher quoi que ce soit. Je suis très fier d’elle ce matin.

Elle a dit qu’elle avait l’intention de revenir et on va la soutenir à 100 % là-dedans.

Cette entrevue de Marie-Pier Houle était sa première depuis le décès de son adversaire Jeanette Zacarias Zapata.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.