•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lewis Hamilton remporte à Sotchi sa 100e victoire en F1

Lewis Hamilton, de profil, soulève le trophée du vainqueur à Sotchi en Russie.

Lewis Hamilton soulève le trophée du vainqueur à Sotchi en Russie.

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Radio-Canada

Lewis Hamilton a atteint le plateau des 100 victoires en F1, dimanche, à Sotchi, au terme d'une course à rebondissements qui s'est terminée sous la pluie.

La pluie qui s'est mise à tomber à sept tours de l'arrivée a rendu un grand service au Britannique.

Son compatriote Lando Norris (McLaren) qui menait la course a choisi de rester en pneus lisses, alors que Mercedes-Benz a fait rentrer Hamilton pour des pneus pluie.

Lando Norris roule devant Lewis Hamilton.... avant la pluie, à Sotchi

Lando Norris devant Lewis Hamilton.... avant la pluie, à Sotchi

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Hamilton a pris le commandement au 51e tour quand Norris a fait un tout droit, incapable de contrôler sa McLaren.

Il était temps, on l'attendait celle-là, a-t-il dit durant son tour d'honneur.

Cela n'a pas été facile. J'ai perdu beaucoup de terrain au départ en essayant d'éviter les problèmes, a-t-il ensuite expliqué à la presse. Ça n'aurait pas été facile de dépasser Lando qui avait un super rythme. La pluie est arrivée au bon moment. L'équipe a fait le bon choix stratégique à la fin.

Sa 99e victoire remontait à juillet, au Grand Prix de Grande-Bretagne, marqué par la controverse de son accrochage avec Max Verstappen.

Verstappen (Red Bull) a fini en 2e place devant Carlos Sainz fils (Ferrari). Norris a conclu au 7e rang.

Podium surprise

Le Néerlandais a obtenu un résultat inespéré alors qu'il partait de la dernière place sur la grille de départ.

On va la prendre cette deuxième place, a-t-il admis. Je ne m'attendais pas à ça. D'abord, j'ai évité les accrochages en début de course, j'ai été prudent. Ensuite, j'ai bien surveillé l'usure de mes pneus, et à la fin, l'équipe a pris les bonnes décisions au bon moment.

Les mécaniciens travaillent autour de la voiture.

Max Verstappen lors d'un arrêt aux puits pendant le Grand Prix de Russie

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Lance Stroll (Aston Martin) s'est contenté du 11e rang, tandis que Nicholas Latifi (Williams) a dû abandonner au 48e tour, après un écart de conduite.

Sous la pluie, j'ai glissé, frappé le mur et endommagé l'aileron arrière, a expliqué le Torontois. On m'a alors demandé de rentrer aux puits pour abandonner. C'est dommage, car sur le sec, je sentais bien la voiture.

Stroll, parti de la 7e place, avait réussi à gagner trois places dans le premier tour et a roulé en 4e jusqu'à son premier arrêt aux puits. Il a ensuite dû se battre au cœur d'un peloton, ce qui a fait souffrir son deuxième train de pneus. Et la pluie a gâché ses efforts.

C'est vraiment dommage, la pluie nous a privés d'un très bon résultat, a affirmé le Québécois. Si j'avais pu m'arrêter un tour plus tôt pour chausser des pneus pluie, ça aurait pu sauver ma course, mais c'est tellement difficile de prendre la bonne décision quand les conditions sont changeantes.

Au 48e tour, il n'a pas vu son coéquipier Sebastian Vettel qui tentait de le doubler, et l'a coincé contre le mur. L'Allemand a heurté le mur, mais sa voiture n'a pas semblé souffrir de l'accrochage.

Les pilotes d'Aston Martin ont pu terminer la course, mais hors des points.

14 ans après Montréal

Lewis Hamilton est le premier à réussir l'exploit d'atteindre le plateau des 100 victoires en 281 courses, 14 ans après sa première, au Grand Prix du Canada de 2007.

Michael Schumacher, au 2e rang pour les victoires, en avait remporté 91 en 307 courses au moment de prendre sa retraite.

Grâce à sa 100e victoire, Hamilton reprend la tête du classement, deux points devant Verstappen, et voudra maintenant remporter sa 8e couronne mondiale à la fin de la saison.

Le Néerlandais lui donne du fil à retordre cette saison, avec ses six victoires, contre cinq pour le Britannique. Le duel entre les deux est captivant et fait le plus grand bien à la F1.

Classement du Grand Prix de Russie :

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) les 309,745 km en 1:30:41,001 (à la moyenne de 204,940 km/h)
  • 2. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 53,271
  • 3. Carlos Sainz fils (ESP/Ferrari) à 62,475
  • 4. Daniel Ricciardo (AUS/McLaren-Mercedes-Benz) à 65,607
  • 5. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) à 67,533
  • 6. Fernando Alonso (ESP/Alpine-Renault) à 1:21,321
  • 7. Lando Norris (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à 1:27,224
  • 8. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1:28,955
  • 9. Sergio Pérez (MEX/Red Bull-Honda) à 1:30,076
  • 10. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) à 1:40,551
  • 11. Lance Stroll (CAN/Aston Martin-Mercedes-Benz) à 1:46,198
  • 12. Sebastian Vettel (GER/Aston Martin-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 13. Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) à 1 tour
  • 14. Esteban Ocon (FRA/Alpine-Renault) à 1 tour
  • 15. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 1 tour
  • 16. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1 tour
  • 17. Yuki Tsunoda (JPN/AlphaTauri-Honda) à 1 tour
  • 18. Nikita Mazepin (RUS/Haas-Ferrari) à 2 tours
  • 19. Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) à 6 tours

Meilleur tour en course :

  • Lando Norris (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) 1:37,423 au 39e tour (à la moyenne de 216,096 km/h)

Abandons :

  • Mick Schumacher (GER/Haas-Ferrari) : problème mécanique 33e tour
  • Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) : problème mécanique 48e tour (classé)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !