•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Evan Bush et le Crew de Columbus défont le CF Montréal

Ils célèbrent un but devant leurs partisans.

Des joueurs du Crew de Columbus

Photo : Reuters / Trevor Ruszkowski

La Presse canadienne

Le CF Montréal a vu sa courte séquence de deux victoires en Major League Soccer (MLS) prendre fin dans une défaite de 2-1 face au Crew de Columbus, samedi soir, au Lower.com Field.

Gyasi Zardes a été le héros de cette victoire du Crew en marquant les deux buts des siens. Il a d'abord déjoué James Pantemis à la 44e minute avant de récidiver à la 62e.

Envoyé dans la mêlée pour seulement la troisième fois cette saison, Evan Bush, qui a connu tant de beaux moments avec l'Impact de 2012 à 2020, a bloqué trois tirs à sa deuxième victoire de la saison.

Il est venu tout près de réussir son 44e blanchissage, son 2e de la saison, mais il en a été privé par Romell Quioto pendant la deuxième minute des arrêts de jeu de la deuxième mi-temps.

La défaite du CF Montréal (10-9-7), combinée aux victoires de l'Union de Philadelphie et de D.C. United, a refoulé les hommes de Wilfried Nancy au 7e rang de l'Association de l'Est.

La lutte demeure extrêmement serrée. Seulement cinq points séparent le New York City FC (39 points), détenteur du 3e rang, de Columbus (34 points), qui occupe le 9e échelon.

Ce n'est pas quelque chose qui préoccupe Nancy. Du moins, pas en ce moment.

Ce que font les autres équipes, je m'en tape un peu. Ce n'est pas quelque chose qui m'intéresse. Pour l'instant, on peut contrôler, nous, nos victoires pour arriver à être dans les séries. Alors, on n'est pas encore au stade où on doit calculer si les autres doivent perdre ou gagner des matchs. Nous, aujourd'hui, on n'a pas gagné ce match-là, tout simplement.

Une citation de :Wilfried Nancy, entraîneur-chef

Le CF Montréal disputera son prochain duel contre la crème de la MLS, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, mercredi soir au stade Saputo.

Efforts stériles

La formation montréalaise a joué avec le ballon au pied pendant une majorité du temps en première moitié de match, mais ses incursions dans le territoire du Crew ont la plupart du temps été neutralisées par une défense étanche.

Bush n'a eu qu'à bloquer deux tirs, peu dangereux, de Quioto et de Djordje Mihailovic.

Jusqu'aux derniers instants de cette première période, Pantemis avait également été appelé à bloquer deux tirs, dont un incisif de Liam Fraser, à la 21e minute.

Il était aussi intervenu en quelques occasions, de façon judicieuse, pour couper des centres qui auraient pu mener à des tirs dangereux.

Toutefois, il n'a rien pu faire sur le premier but de Zardes, qui a réussi à se glisser dans la surface de réparation, derrière la défense montréalaise, et à faire bifurquer du pied droit un centre de Derrick Étienne.

J'étais content du début de match, on était en contrôle. Ils ont eu un moment où ils avaient le ballon pendant un peu de temps, mais on était préparé à ça. On n'était pas en danger, a d'abord analysé Nancy.

On prend ce but-là, c'est une perte de ballon, on se fait sanctionner. C'est rageant, un peu, parce que le début de match avait été intéressant. J'ai aimé ce que je voyais.

Une citation de :Wilfried Nancy, entraîneur-chef
Bandeau consultez Tellement soccer

Le CF Montréal s'est montré plus fringant dès les premiers instants de la deuxième période, et Samuel Piette et Joaquin Torres ont menacé la forteresse de Bush, sans toutefois toucher la cible, à la 50e et 52e minute.

Environ 10 minutes après la tentative infructueuse de Torres, Zardes a jeté une douche froide sur les ardeurs des joueurs montréalais. Il a battu Pantemis d'un puissant tir du pied gauche qui s'est frayé un chemin jusque dans la partie supérieure gauche du filet.

Ce but de Zardes était son sixième en 10 matchs face à l'organisation montréalaise.

Peu de temps après, Wilfried Nancy a procédé à plusieurs changements, amenant Zorhan Bassong, Sunusi Ibrahim, Matko Miljevic, à la 68e minute, et Lassi Lappalainen, à la 80e.

Lors des arrêts de jeu de la deuxième mi-temps, Lappalainen a effectué un tir qui a abouti sur le poteau à la droite de Bush avant que Quioto pousse le rebond dans le filet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !