•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pilote espagnol de Superbike de 15 ans perd la vie sur un circuit

Il disputait sa première saison dans le championnat World Supersport 300.

Photo en noir et blanc du pilote espagnol masqué.

Dean Berta Vinales

Photo : Gracieuseté : World Supersport 300

Radio-Canada

Dean Berta Vinales, 15 ans, s'est tué samedi lors d'une course sur le circuit de Jerez, en Espagne, ont annoncé les organisateurs du championnat Superbike (WSBK).

Le pilote de moto espagnol, un cousin du pilote de MotoGP Maverick Vinales, a été victime d'un accident avec cinq pilotes à trois tours de l'arrivée lors de la première course de la catégorie World Supersport 300.

Pris en charge par le centre médical du circuit, il est décédé de blessures au thorax et à la tête, ont précisé les organisateurs du championnat dans un communiqué.

Il s'agissait de sa première saison de compétition dans cette catégorie. Il courait pour l'écurie Vinales Racing Team, dirigée par Angel Vinales, le père de Maverick, champion du monde Moto3 en 2013.

Après ce drame, les organisateurs ont suspendu toute activité en piste, avec des annulations des courses Superbike et Supersport 600.

Une série noire

Le décès de Dean Berta Vinales poursuit une série noire de décès de jeunes pilotes de moto cette année.

Un autre jeune pilote moto espagnol, Hugo Milan, 14 ans, avait trouvé la mort en juillet lors d'une course de la Coupe européenne des talents (European Talent Cup) sur le circuit de Motorland Aragon, également en Espagne.

Milan avait été percuté par une autre moto lorsqu'il tentait de se relever sur la piste après une chute.

En mai, le pilote suisse Jason Dupasquier, 19 ans, était lui aussi mort après un accident lors des qualifications pour la course du championnat du monde de Moto3 du Grand Prix d'Italie sur le circuit du Mugello, succombant à des lésions cérébrales graves après avoir été atteint par une moto avant de glisser inanimé sur la piste.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !