•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien aussi fort au centre que l’an passé, selon Dominique Ducharme

L'entraîneur-chef donne des instructions à ses joueurs.

Dominique Ducharme derrière le banc du Canadien de Montréal

Photo : Getty Images / Claus Andersen

Radio-Canada

Malgré les départs de Phillip Danault et de Jesperi Kotkaniemi, le Canadien ne s’est pas affaibli au centre. C’est du moins ce qu’a laissé entendre Dominique Ducharme lors d’un entretien dans notre balado Tellement hockey.

L'entraîneur-chef estime d’abord que Nick Suzuki est prêt à jouer un plus grand rôle même s’il n’a que 22 ans.

C’est un excellent joueur de hockey qui peut nous donner beaucoup et pas juste offensivement, a déclaré Ducharme. Vous pouvez dire qu’il est le centre numéro un, je n’ai rien contre ça, mais le plus important pour moi, c’est qu’il continue à grandir. J’ai confiance, avec ce qu’il nous a montré au cours des deux dernières saisons.

Cela dit, la dernière campagne n’a pas été un fleuve tranquille pour le jeune homme de London. Malgré une fiche de 41 points, dont 15 buts, en 56 rencontres, il a connu des séquences plus ardues.

L'attaquant du Canadien célèbre son but.

Nick Suzuki

Photo : Associated Press / John Locher

Ça n’a pas été une saison facile pour lui, a évalué l’entraîneur-chef du CH. Il a eu des hauts et des bas. C’est un joueur compétitif. Mais comme tous les jeunes, il doit apprendre à s’évaluer, comprendre pourquoi ou non il a du succès et quels outils il doit utiliser pour être constant et élever son jeu à un autre niveau. C’est un gars intelligent. Il a beaucoup grandi dans ce parcours-là et il va juste continuer à progresser.

Evans prend du galon

Dominique Ducharme a d’autre part été élogieux à l’égard de Jake Evans, vu par plusieurs observateurs comme le successeur de Phillip Danault.

J’aime beaucoup la progression de Jake. On aurait aimé garder Danault, c’est certain. Mais avec le plafond salarial, il y a des décisions qui sont difficiles à prendre. À l’interne, Jake est quelqu’un en qui nous avons une grande confiance. C’est un gars qui a un peu de potentiel offensif, qui est responsable et qui a de la vitesse.

Une citation de :Dominique Ducharme, entraîneur-chef du Canadien de Montréal

Selon le pilote, le Torontois de 25 ans a prouvé qu’il pouvait s’acquitter de tâches délicates et exigeantes et son rôle sera manifestement accru en 2021-2022.

Il l’a fait l’année passée quand Phil était blessé à la fin de la saison, a rappelé Ducharme. Il y a eu un match à Montréal contre Edmonton et Jake jouait contre McDavid à chaque présence. Il a fait le travail et a même contribué à l’attaque. C’est le match qui nous a permis d’assurer notre qualification en séries. C’était un match important. Et on l’a vu dans les séries, ce qu’il fournit dans plusieurs situations qui ne paraissent pas sur la feuille de pointage. Un peu comme Phil le fait.

Ducharme a été moins loquace au sujet de Christian Dvorak, acquis par Marc Bergevin à la suite de la perte de Kotkaniemi, se limitant à dire que l'ancien des Coyotes était un joueur responsable et doté de certaines habiletés offensives.

Cela dit, une lutte se dessine pour le poste de quatrième centre entre Cédric Paquette et Ryan Poehling. Le camp d’entraînement aura tôt fait de déterminer l'heureux élu.

Poehling a bien fini la saison dans la Ligue américaine, a fait valoir Ducharme. Cédric a de l’expérience et il n’a pas tout à fait aimé sa dernière saison, il veut rebondir. C’est vraiment sur la glace qu’on le verra.

Quoi qu’il en soit, l’entraîneur de 48 ans croit que son équipe n’est pas moins forte au centre qu’avant d’amorcer le camp d’entraînement la saison dernière.

Nous sommes au moins similaire… Et on verra éventuellement, a-t-il lancé. C’est aux joueurs de nous le montrer.

Le départ de Kotkaniemi

Dominique Ducharme a aussi confié à Tellement hockey qu’il échange quotidiennement et plusieurs fois par jour avec son directeur général. Il a été au cœur des discussions qui ont mené à la décision de ne pas égaler l’offre hostile des Hurricanes de la Caroline pour Jesperi Kotkaniemi.

Quand on a vu le chiffre, un peu comme tout le monde, on a été surpris. C’était démesuré pour nous. Mais c’est leur décision à eux et son choix à lui. Qui ne l’aurait pas acceptée?

Si la clé pour un jeune joueur est de bien s’évaluer, est-ce que le jeune Finlandais le faisait adéquatement?

Il y a encore du travail à faire de ce côté, a admis Ducharme. Mais ce n’est pas anormal, il a 21 ans. Je n’entrerai pas dans les détails, mais dans le passé, regardez les gars qui ont plafonné. Tel joueur, chez les juniors, je pensais qu’il était pour faire ci, ça et ça. Et pour un autre, comment se fait-il que lui, personne ne s’y attendait et, aujourd’hui, il est rendu là? Il a été capable de s’évaluer et de comprendre comment se démarquer contre les meilleurs au monde.

Leadership et esprit d’équipe

Avec la perte de Shea Weber, absent pour toute la saison, qui prendra sa place dans le vestiaire? Ce n’est pas un sujet qui inquiète l’entraîneur-chef.

Notre groupe n’a pas changé tant que ça. Oui, Shea n’est pas là et Corey (Perry) est parti. Les gars ont joué avec Shea. Ils vont juste prendre un peu plus de place. Tu regardes à Tampa, l’héritage de Martin St-Louis, Steven Stamkos l’a peut-être un peu transmis. Quand je les regarde, je vois les gars ensemble. Je sais qu’on a encore un excellent groupe et je sais que ça va encore être une de nos forces.

Une citation de :Dominique Ducharme

La présence de Mike Hoffman, arrivé par le marché des joueurs autonomes, en fait sourciller certains, surtout avec le différend qui l’a opposé à Erik Karlsson avec les Sénateurs. Viendra-t-il perturber l’atmosphère du vestiaire montréalais? Pas selon Ducharme.

Avec moi, j’ai Alex Burrows qui a joué avec lui et j’ai Luke Richardson qui l’a dirigé, a rétorqué Ducharme. S’il est ici, c’est qu’il cadre dans ce que nous faisons.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !