•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stefanos Tsitsipas se fera finalement vacciner

Il renvoie la balle vers son adversaire.

Stefanos Tsitsipas

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Agence France-Presse

Un mois après s'être attiré les critiques du gouvernement grec pour ses propos sur la vaccination, le joueur de tennis Stefanos Tsitsipas se fera finalement vacciner contre la COVID-19, a-t-il annoncé lundi.

Je vais le faire cette année [me faire vacciner] pour pouvoir aller dans les magasins ou les restaurants, a affirmé le Grec, qui occupe le 3e rang mondial, sur la chaîne Antenna.

Je n'ai personnellement pas fait la promotion de la vaccination. Je n'étais pas contre la vaccination. Je soutiens tous ceux qui veulent se faire vacciner. Je ne suis pas médecin, je suis joueur de tennis et mon opinion n'est pas la meilleure en ce qui concerne la médecine, a admis l'athlète de 23 ans.

Au mois d’août, Tsitsipas s'était montré réticent à l'idée de se faire vacciner, évoquant notamment de possibles effets secondaires.

Personne n'a fait du vaccin une obligation. À un certain stade, je devrai [le faire], j'en suis à peu près sûr. Mais jusqu'ici, ça n'a pas été obligatoire pour jouer, donc je ne l'ai pas fait, non.

Je suis jeune, dans la catégorie des moins de 25 ans. Pour moi, le vaccin n'a pas été assez testé, c'est nouveau. Et il y a des effets secondaires. Je connais personnellement des gens qui en ont eu. Je ne suis pas contre. Je ne vois juste pas de raison pour quelqu'un de ma catégorie d'âge d'être vacciné, avait ajouté le Grec.

Ses propos lui avaient valu des remontrances du gouvernement grec.

Il n'a ni la connaissance, ni le bagage, ni le travail de recherche qui lui permettent de se former une opinion là-dessus, avait rétorqué le porte-parole du gouvernement, Giannis Economou.

Tsitsipas, qui était le visage de la campagne grecque Restez chez vous l'année dernière, au plus fort de la pandémie, a admis qu'il avait eu du mal lors du premier confinement en 2020.

J'avais l'impression que ma vie n'avait aucun sens, a-t-il déclaré. J'avais tellement d'objectifs à accomplir cette saison, pour montrer un nouveau Stefanos, et je savais que l'année était passée. Je n'ai pas pu réaliser ce que je m'étais fixé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !