•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonathan Drouin raconte souffrir d’anxiété

Il se prépare à une mise au jeu.

Jonathan Drouin

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Radio-Canada

Après presque cinq mois de silence, l’attaquant du Canadien de Montréal Jonathan Drouin lève le voile sur la cause principale du congé qu'il a pris en avril pour des raisons personnelles.

Dans le cadre d’entrevues distinctes qu’il a accordées aux deux télédiffuseurs francophones des matchs du Tricolore, RDS et TVA Sports, présentées en début de soirée lundi, il a révélé souffrir d’anxiété depuis plusieurs années.

Ça fait des années que j’ai ça. Au début, tu ne sais pas ce que c’est. Au début, je n’avais aucune idée comment traiter ça ou comment l’approcher. C’était même difficile pour les gens de m’approcher, explique-t-il à TVA Sports.

De mon côté, d’aller chercher de l’aide, j’avais de la misère à accepter ça. J’étais habitué d’avoir ces choses-là dans mon corps et dans ma tête. Je pense que c’était le moment pour moi de prendre un recul face au hockey, a ajouté celui qui avait inscrit 2 buts et 21 passes en 44 matchs avant de se mettre à l’écart.

Si le jeune homme de 26 ans avait, jusqu’à ce matin d’avril à Calgary, toujours su gérer la situation, cette fois, c’en était trop.

Cette semaine-là était difficile pour moi. J’étais tombé malade. Je n’avais aucune énergie pour jouer au hockey. Je me rappelle quand je suis sorti du warm-up cette journée-là… aucune énergie pour jouer au hockey, aucune force physique et mentalement aussi.

Une citation de :Jonathan Drouin, attaquant du Canadien de Montréal

Dans une entrevue à RDS, il a aussi admis que son état le préoccupait au point où il pouvait passer trois nuits sans dormir, même s’il devait ensuite disputer deux matchs en deux soirs.

Ça a vraiment été le moment où j'ai réalisé que j'avais besoin de prendre un recul du hockey.

Il n'a pas disputé de rencontre de la LNH depuis ce temps, malgré que le CH ait poursuivi son parcours jusqu'en finale de la Coupe Stanley, où il s'est incliné en cinq matchs devant le Lightning de Tampa Bay.

J'avais pris la décision de prendre soin de moi, j'étais content de ma décision, je respectais ma décision, a confié Drouin. Pour moi, c'était juste de pouvoir les regarder, de donner mon soutien à mes coéquipiers et aux entraîneurs.

J'étais tellement heureux à chaque match qu'on gagnait. La passion ne m'a jamais quitté.

Depuis, le Québécois s'est refait une santé mentale et a même patiné la semaine dernière avec ses coéquipiers au Complexe sportif Bell de Brossard, en marge du camp des recrues.

Je suis allé chercher de l'aide, je suis allé chercher du monde pour m'entourer, a-t-il mentionné à RDS. Maintenant, je comprends comment ça se passe, je comprends les petits moments où je sens l'anxiété. Je suis maintenant mieux équipé que je ne l'étais avant.

Concernant certaines rumeurs, il a voulu préciser : Je ne suis jamais allé dans un programme de rééducation. Je n'ai pas eu de problème de drogue ni de problème d'alcool.

L'athlète de Sainte-Agathe-des-Monts devrait participer au camp qui se mettra officiellement en branle mercredi.

Bien entouré

Il a aussi tenu à souligner le soutien indéfectible de ses coéquipiers, de l’entraîneur-chef Dominique Ducharme et de la direction de l’équipe tout au long de sa période loin de la patinoire.

J’ai grandi avec cette équipe. Je connais plein de joueurs depuis plusieurs années. C’est dur de tout laisser de côté. On se textait souvent, on s’appelait souvent. Que ce soit Dominique, que ce soit les joueurs. On gardait le contact et ça m’aidait de savoir que je faisais partie de l’équipe d’une manière, pas physiquement, mais quand même là mentalement.

Une citation de :Jonathan Drouin

Les joueurs ont été extraordinaires dans tout ça. Je leur donne un gros coup de chapeau. C’est plus facile pour eux de comprendre. Ils ont joué avec moi. Ils ont vu des journées où c’était plus dur que d’autres. C’était vraiment bon d’avoir tout le soutien de l’équipe et du Canadien de Montréal, a-t-il renchéri à la caméra de TVA Sports.

Rappelons que Jonathan Drouin a raté les 12 derniers matchs de la saison écourtée, de même que la totalité du parcours du Tricolore jusqu’à la finale de la Coupe Stanley.

Le no 92 s'entraîne depuis un moment en vue de l’ouverture officielle du camp d’entraînement.

Drouin s’apprête à amorcer une cinquième saison à Montréal. Il totalise 40 buts et 97 mentions d’aide en 229 rencontres avec le Bleu-blanc-rouge.

Par ailleurs, le tournoi de golf du Tricolore, qui lance habituellement le camp, aura lieu mardi.

Toutefois, aucun joueur, entraîneur ou membre de la direction n'y sera présent en raison des protocoles sanitaires établis par la LNH.

Les recrues du Canadien s'inclinent 4-3 devant celles des Sens

Soucieux d'offrir du temps de jeu à tous ses joueurs, l'entraîneur-chef des recrues Jean-François Houle a apporté de nombreux changements à sa formation en vue du deuxième match contre celles des Sénateurs d'Ottawa. Et la cohésion entre ses joueurs en a souffert pendant au moins 40 minutes.

Les recrues du CH ont finalement inscrit trois buts en troisième période, mais se sont tout de même inclinées 4-3 devant celles des Sénateurs, lundi, au Complexe sportif Bell de Brossard.

Egor Sokolov, deux fois, Shane Pinto et Lassi Thomson ont touché la cible pour les espoirs ottaviens, qui ont ainsi balayé la série aller-retour entre les deux équipes. Dans le camp du Tricolore, Rafaël Harvey-Pinard, Joshua Roy et Mika Cyr ont tous noirci la feuille de pointage.

Les recrues du Canadien affronteront mardi les joueurs étoiles du réseau universitaire québécois (U Sports) à Brossard. Le camp officiel se mettra ensuite en branle à compter de mercredi.

Le dossier Ylönen bientôt réglé?

Il est à noter que l'attaquant finlandais Jesse Ylönen a manqué un deuxième match de suite.

Rappelons que selon le quotidien La Presse, citant un porte-parole de l'équipe, l'espoir du CH serait laissé de côté puisqu'il n'a pas été vacciné adéquatement contre la COVID-19. Interrogé au sujet de son avenir avec l'organisation, Houle est demeuré plutôt évasif.

Je n'ai aucune idée. Ça va dépendre de ce que Marc Bergevin veut faire, a-t-il simplement répondu.

Price patine

Par ailleurs, les signes continuent d'être encourageants en prévision du retour au jeu du gardien étoile Carey Price.

Il a patiné en solitaire pendant une trentaine de minutes avant la rencontre des recrues. Le no 31 avait fait de même pendant 10 minutes jeudi dernier, et pour une vingtaine de minutes le lendemain.

Un défenseur à l'essai

Cody Goloubef a signé un contrat d'essai professionnel avec le Canadien. L'Ontarien de 31 ans se rapportera au camp de l'équipe mercredi.

Le défenseur, qui a porté les couleurs du Canada aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018, a passé la dernière saison avec le club-école des Sénateurs d'Ottawa dans la Ligue américaine.

Il présente une fiche de 3 buts et 18 passes en 160 matchs dans la LNH avec le Colorado, Ottawa et Détroit.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !