•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emma Raducanu apprivoise sa nouvelle popularité

La joueuse embrasse la hanse du trophée.

Emma Raducanu

Photo : Getty Images / Al Bello

Associated Press

Emma Raducanu a participé à des émissions télévisées aux États-Unis, a assisté au Met Gala, a coché sur sa liste de choses à faire une visite à la Bourse de New York et a clavardé avec le septuple champion du monde de F1 Lewis Hamilton. Quant à l’entraîneur de soccer Jürgen Klopp, qui dirige l'équipe de Liverpool en Premier League, il l'a décrite comme le « talent du siècle ».

La vie de la Britannique a été chambardée depuis qu'elle a remporté les Internationaux des États-Unis à 18 ans après avoir franchi les qualifications. Près d'une semaine plus tard, elle a toujours du mal à comprendre ce qui s'est passé.

Il y a des moments où je pense : "Oh, mon Dieu, je viens de gagner les Internationaux des États-Unis." Puis le moment suivant, je fais comme si de rien n'était, a-t-elle déclaré vendredi.

En regardant la finale pour la première fois jeudi, à son retour en Grande-Bretagne, et en essayant de revivre quelques-uns des moments de sa victoire contre la Lavalloise Leylah Annie Fernandez, elle l'a réalisé un peu plus.

Quand je regardais le match, j'avais l'impression que ce n'était pas moi qui jouais, qui réalisais certains de ces coups, a-t-elle confié à la BBC.

Un nouveau statut

Sa victoire l'a propulsée au rang de supervedette du jour au lendemain, et les demandes se sont rapidement multipliées aux États-Unis.

Chanel l'a invitée au Met Gala, à New York, où elle a retrouvé une foule de célébrités et de créateurs de mode. C'était son moment fort des derniers jours, surtout qu'elle y a rencontré Lewis Hamilton.

Il est une si grande source d'inspiration, a confié la joueuse britannique, qui est une grande amatrice de course automobile.

On peut maintenant dire la même chose de Raducanu, qui a un tempérament plutôt terre à terre. Elle avait d’ailleurs pris 18 mois de congé du tennis pour terminer ses études secondaires parce que ses parents voulaient qu'elle ait d’autres options.

Après avoir étudié l’économie, elle a développé un intérêt pour la finance, domaine dans lequel ses deux parents évoluent. Voilà pourquoi la visite à la Bourse de New York signifiait autant pour elle.

Elle souhaite maintenant lancer le message que tout est possible à celui qui rêve grand et qui travaille fort.

Même si ce n'est pas le tennis, même si c'est d'autres rêves comme aller à l'école et être médecin, rêvez grand et tout peut arriver, a-t-elle dit à Sky Sports. Pour le tennis, je veux juste démontrer que vous pouvez être un enfant avec une vie normale, aller à l'école et obtenir des résultats.

Une pause bien méritée

Raducanu, qui s'est également entretenue par téléphone avec le premier ministre britannique Boris Johnson, a révélé qu'elle avait dormi pendant une journée presque complète à son retour en Angleterre et qu'elle souhaitait faire une petite pause après deux mois exténuants.

Elle a passé trois semaines à New York. Après s'être qualifiée, elle n’a pas perdu une seule manche dans le tableau principal. Elle est devenue la première joueuse à remporter un tournoi du grand chelem en passant par les qualifications et la plus jeune gagnante d'un tournoi majeur en 17 ans.

Cet exploit lui a permis de gagner 127 places au classement de la WTA, où elle est maintenant 23e.

Raducanu ne sait pas encore quelle sera sa prochaine compétition, mais elle vise une participation au tournoi d'Indian Wells, qui aura lieu du 6 au 17 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !