•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement d’adversaire pour Christian Mbilli

Christian Mbilli

Christian Mbilli

Photo : Courtoisie Eye of the Tiger Management

Jean-François Chabot

À une semaine de l’événement organisé à Québec par Eye of the Tiger Management (EOTTM), le jeu de chaise musicale se poursuit avec l’arrivée d’un nouveau rival pour Christian Mbilli.

Ainsi, l’Américain Nick Brinson (19-5-2, 9 K.-O.) ne montera pas dans le ring du Centre Vidéotron. C’est plutôt Ronny Landaeta (18-3, 11 K.-O.) qui se fraiera un passage entre les câbles.

L’Espagnol de 38 ans n’a jamais été stoppé avant la limite, même s’il a perdu trois de ses cinq derniers combats. Sa plus récente défaite, en décembre 2020, est survenue par décision unanime devant le Français Kevin Lele Sadjo, un ancien partenaire d’entraînement de Mbilli.

Joint par Radio-Canada Sports, le nouvel entraîneur principal, responsable du recrutement et du développement à EOTTM, Marc Ramsay, a expliqué pourquoi ils ont été contraints de procéder à cet autre changement de dernière minute.

C’est difficile en ce moment de répondre à tous les critères [de la santé publique et de la Régie des alcools, des courses et des jeux, NDLR]. On commençait à être nerveux parce qu’on n’avait toujours pas la preuve de vaccination d’un de ses entraîneurs, a expliqué Ramsay en confirmant que la décision de rayer Brinson de la carte avait été celle d’EOTTM.

Le choix est apparemment devenu plus facile quand Landaeta a rapidement fourni toute la documentation nécessaire. Pour Marc Ramsay, la substitution permet d'avoir un adversaire de meilleure qualité.

Pour nous, c’est un upgrade. C’est un meilleur défi pour Christian que Brinson. On n’a pas hésité, sous peine de se ramasser à Québec sans combat, a-t-il ajouté.

Quand on lui demande s’il faut s’inquiéter du degré de préparation de Landaeta avec un avis aussi court, Ramsay insiste sur le fait que ce dernier pratique les arts martiaux mixtes à temps plein, en plus de la boxe, et qu’il maintient ce faisant une excellente condition physique.

L'Espagnol, tout comme l’Allemand Erkan Teper (21-3, 13 K.-O.), l’adversaire d’Arslanbek Makhmudov (12-0, 12 K.-O.) pour la finale de la soirée, est arrivé mercredi afin de respecter la quarantaine obligatoire d’une semaine imposée par la santé publique.

Cette autre tuile arrive au lendemain de l’annulation du combat que devait livrer Steven Butler face à l’Allemand Omar Salia. Ce dernier a apparemment fait face à un problème de visa.

L'apparieur Stéphane Loyer a proposé une solution de rechange en la personne du Torontois Mponda Kalunga (8-2, 3 K.-O.). Celui-ci a fait subir sa seule défaite à Clovis Drolet en janvier 2020. Mais là encore, tous les membres de l’équipe n’avaient pas en main toutes les preuves de vaccination requises.

Initialement prévue avec neuf duels, la carte du 23 septembre n’en compte plus que sept.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !