•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Benjamin St-Juste fait ses premiers pas dans la NFL

Il plaque un joueur qui tente d'attraper le ballon.

Benjamin St-Juste (à gauche) a disputé le premier match de sa carrière dans la NFL, dimanche, avec l'équipe de football de Washington.

Photo : Associated Press / Andrew Harnik

Radio-Canada

Benjamin St-Juste a vécu son baptême de la NFL dimanche, au FedEx Field, dans une défaite de 20-16 de l’équipe de football de Washington face aux Chargers de Los Angeles. Auteur de quatre plaqués, le demi défensif québécois pourrait voir encore beaucoup d’action cette saison.

Le joueur de Rosemère, repêché au 74e rang par Washington au printemps dernier, n’a pas tardé à convaincre l'entraîneur-chef Ron Rivera de lui confier le rôle de partant.

J’ai réussi à bien m’adapter aux formations avec lesquelles on a pratiqué pendant tout le camp d’entraînement. Mes entraîneurs ont confiance que je pourrai performer dans ces formations, a expliqué St-Juste, vendredi dernier, dans une entrevue présentée lundi à l’émission Pénélope.

Mais il n’y a jamais rien de solidifié. Chaque semaine, il faut travailler fort et être constant. Ça s’applique à n’importe qui, que tu sois partant, remplaçant ou troisième ligne. Si tu n’es pas constant et que tu ne peux pas faire ce qu’on te demande, tu vas être remplacé. Il y a toujours plus de travail à faire.

Benjamin St-Juste s'échauffe devant d'autres joueurs de son équipe.

Benjamin St-Juste au camp d'entraînement de l'équipe de football de Washington, en août dernier.

Photo : Associated Press / Andrew Harnik

L’athlète de 24 ans, qui a entrepris son parcours avec les Spartiates du Vieux-Montréal avant de le poursuivre dans les rangs universitaires américains, a aussi rapidement gagné la confiance de ses nouveaux coéquipiers.

Tu te fais accepter par les vétérans avec ta personnalité et ton éthique de travail. Si tu es quelqu’un à son affaire, assidu, qui travaille fort, qui donne beaucoup d’efforts et qui a une bonne attitude avec les autres personnes, tu vas te faire accepter très vite. C’est ce que j’ai fait.

Un modèle

Très calme de nature, Benjamin St-Juste ne ressentait pas de pression dans les heures qui ont précédé le grand moment, qu’il était déterminé à vivre pleinement.

C’est ce pour quoi j’ai travaillé pendant toute la saison morte, c’est mon opportunité, donc je vais la saisir, a dit le Québécois. C’est du nouveau pour moi, en tant que recrue… Je prends toujours un moment pour apprécier le parcours que j’ai eu. C’était difficile de me rendre là, il n’y a pas beaucoup de personnes qui le font. J’apprécie d’être sur un terrain de la NFL dans un alignement partant.

St-Juste a également eu une pensée pour sa famille, qui a cru en lui et qui l’a incité à poursuivre un chemin que personne d’autre n’avait pris avant lui.

Dans ma position de demi de coin, venir du Québec, être repêché dans le top 100 et être avec l'alignement partant, c'est du jamais vu. Il n'y a personne qui l'a fait avant moi, a rappelé le joueur, qui a voulu ouvrir la voie à d’autres.

« Ce n’est pas un accomplissement personnel, c'est un accomplissement qui va toucher la prochaine génération. »

À ce sujet, il avait quelques conseils à prodiguer à ceux qui rêvent de suivre ses pas et d’atteindre un jour la NFL.

Si j'avais quelque chose à dire à un jeune, c’est de croire en lui et d’utiliser le système du support qu’il a autour de lui. Si tu as des parents, des cousins, des oncles, n’importe qui pour t’aider à réaliser ton rêve, utilise-les. Mais crois en toi. Si tu ne crois pas en toi, pourquoi les autres le feraient? Ça commence par toi-même, a lancé l’athlète, détenteur d’une maîtrise en administration du sport de l’Université du Minnesota.

Il n’y a pas beaucoup de personnes qui se rendent à ce niveau-là, surtout venant du Québec. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent te dire comment y aller. Il y a beaucoup de doutes, de gens qui disent que tu ne peux pas le faire, que ça ne s’est jamais fait, que c’est trop gros. Il faut laisser ces gens-là à l’extérieur.

L’équipe de football de Washington disputera son prochain match jeudi contre les Giants de New York.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !