•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entraîneur Marc Ramsay se joint à EOTTM comme directeur du développement

Un homme en entrevue dans un gymnase

Marc Ramsay

Photo : Radio-Canada

Jean-François Chabot

L'entreprise Eye of the Tiger Management (EOTTM) a annoncé lundi la nomination de l'entraîneur de boxe Marc Ramsay comme directeur du développement et entraîneur principal.

Le président d'EOTTM, Camille Estephan, explique que l'ajout de Ramsay s'inscrit dans le cadre d'une restructuration de l'équipe.

Ramsay partagera ses connaissances et agira activement dans plusieurs domaines importants de l'entreprise comme le recrutement, l'encadrement et le développement des athlètes, tout en étant entraîneur principal.

Il collaborera aussi avec le directeur général Antonin Décarie dans la sélection des nouveaux talents.

En entrevue à Radio-Canada Sports, Ramsay a dit ne pas s'inquiéter de ce que son nouveau rôle pourrait exiger en plus de sa part, comme il a déjà une quinzaine de boxeurs sous son aile à son académie de boxe.

Camille est quelqu’un qui travaille en comités. C’est donc quelque chose que je faisais un peu. Il aime avoir mon opinion avant de prendre des décisions. C’est juste une continuité. Ce sera juste un peu plus prononcé.

Une citation de :Marc Ramsay

Fier de la composition de son équipe d’entraîneurs adjoints, Ramsay croit que certains d’entre eux sont à une étape de leur carrière où il pourra leur confier de plus grandes responsabilités, le libérant ainsi pour œuvrer à ses nouvelles tâches.

Déjà très engagé en gymnase auprès de plusieurs des boxeurs d’EOTTM, il est conscient des risques d’apparence de conflits d’intérêts que ses fonctions additionnelles pourraient générer.

Ce qu’on veut mettre sur pied, c’est un contrôle de la qualité totale où on va prendre un jeune pour le développer en lui donnant tous les outils possibles. Il pourra y avoir, à certains moments, des décisions difficiles. Tout dépendra, bien sûr, de mon éthique de travail, pour éviter ce type de cancer au sein de l’entreprise.

En ce qui a trait à son association avec Artur Beterbiev, à titre de boxeur indépendant, et avec Oscar Rivas, toujours lié au Groupe Yvon Michel, Ramsay a négocié et obtenu de pouvoir continuer à travailler avec eux, comme il le fait depuis leurs débuts dans les rangs professionnels.

Marc Ramsay se dit satisfait du groupe de boxeurs présents chez Eye of the Tiger Management.

Quant à la perspective de recruter davantage de talents du Québec, Marc Ramsay parle d’une écurie déjà bien garnie et de la responsabilité en tant qu’entreprise d’ici d’en faire encore plus en matière de recrutement local.

Il y a deux volets à ce nouveau départ. D’une part, l’atteinte des plus hauts sommets de la boxe, et ce, peu importe si ce sont des gens de l’extérieur ou d’ici, a-t-il d’abord affirmé.

En ce qui concerne le Québec, on a une responsabilité de développer ce qui se fait ici. Ça passe par la Fédération de boxe amateur du Québec. Ça dépend de ce qu’eux et Boxe Canada produisent comme athlète. Mais tout jeune au Québec qui a un rêve de faire de la boxe professionnelle et qui a le talent pour le faire, l’entreprise sera là pour le supporter.

Une citation de :Marc Ramsay

Un patron fier

Le patron et fondateur d'EOTTM, Camille Estephan, se réjouit de sa plus récente prise.

Je suis vraiment heureux de compter sur un gars comme Marc Ramsay. La meilleure façon d’expliquer ça, c’est que si tu veux avoir une boulangerie, t’es mieux d’avoir la meilleure personne pour faire du pain, a d’abord dit Estephan joint par Radio-Canada Sports.

Il a précisé que Ramsay aurait carte blanche sur toute a ligne en ce qui a trait aux décisions liées au recrutement, au développement et à l'organisation des combats, y compris le choix des adversaires des protégés de l'équipe.

Marc devient impliqué dans toutes les décisions boxe, que ce soit un combat de 4 rounds pour un jeune que l’on développe ou pour les plus grands combats comme ceux d’Arslanbek Makhmudov, Christian Mbilli ou David Lemieux. L’arrivée de Marc ajoute de la profondeur à notre équipe et nous allons travailler en symbiose.

Une citation de :Camille Estephan, président d'Eye of the Tiger Management

Pour Estephan, ce choix est le résultat d’une réflexion commencée il y a un peu plus d’un an. Je prends un peu de recul face à la gestion quotidienne, mais je m’occuperai encore de négocier avec les télédiffuseurs et pour le choix des sites pour la tenue de nos galas, a ajouté le promoteur.

Il souhaite ainsi déléguer les responsabilités d’encadrement de ses boxeurs de manière à pouvoir consacrer plus de temps à la gestion du patrimoine depuis son bureau montréalais associé à Manuvie. Celui-ci est déjà l’un des plus importants au Canada et jongle avec des actifs de plusieurs milliards de dollars.

Enfin, invité à exposer ce qu’il croit possible de faire pour éviter d’autres drames comme celui qui a coûté la vie à la jeune Mexicaine de 18 ans Jeanette Zacarias Zapata, Ramsay estime que le risque zéro n’existe pas.

Mais c’est à nous quand même d’être proactifs et de nous assurer de mettre autant de filets que possible pour en échapper le moins possible. Le risque est quand même présent et il faudra travailler avec ça. Notre objectif reste de faire progresser nos boxeurs et non pas de faire des combats pour faire des combats, et je pense déjà qu’on s’en va dans la bonne direction, a conclu Ramsay.

Le prochain gala de boxe d'EOTTM aura lieu le 23 septembre au Centre Vidéotron, à Québec, avec les têtes d'affiche Arslanbek Makhmudov, Christian Mbilli et Steven Butler.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !